› Politique

Cameroun : trois députés démissionnent de leur poste

Une attitude des députés dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale du Cameroun.

Ils sont remplacés par leur suppléant.

Ce 10 juin, à l’ouverture de la session parlementaire à l’Assemblée nationale, trois députés ont déposé leur dossier de démission.

Il s’agit de Hermine Patricia  Ndam Njoya (Udc), de Ousmanou Sa’aly (Fsnc) et de Boubakary Djidda (Fsnc).

Ces derniers ont préféré occuper un poste de maire à celui de député. Cette démission se fonde sur l’article 12 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui dispose que « tout élu dont le mandat a été vérifié, peut se démettre de ses fonctions. La démission donnée par un élu avant la vérification de son mandat ne dessaisit pas l’Assemblée Nationale du droit de procéder à cette vérification. Les démissions, en cours de législature, sont adressées au Président de l’Assemblée Nationale qui en donne connaissance à la Chambre lors de la prochaine séance.  La démission est acceptée par l’Assemblée Nationale, qui ne peut la refuser lorsqu’elle constate que le Député se démet de son mandat en toute liberté ». La loi camerounaise ne permet en effet plus de cumul député/maire.

Ces députés ont été élus au terme des élections couplées législatives/municipales du 9 février 2020.

Remplacée à l’Assemblée nationale par Jiha Tankoua Epse Peyou Odile Clarisse, Patricia Ndam Njoya est le maire de Foumban (région de l’Ouest).

Ousmanou Sa’aly est le maire de Pitoa (region du Nord). Il est remplacé à l’Assemblée nationale par son suppléant Ernest Abiassou.

Quant à Boubakary Djidda, il va diriger la mairie de Mayo Oula (région du Nord) et laisse son siège à l’hémicycle à Ahmadou Mohamadou.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé