Politique › Institutionnel

Cameroun: trois morts dans un attentat terroriste à l’Extrême-Nord

Deux Kamikazes se sont faites exploser dans les localités de Sandawadjiri et Waramide, dans la nuit de dimanche à lundi, faisant également six blessés

Les localités de Sandawadjiri et Waramide, situées dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, ont été les cibles d’un attentat kamikaze dans la nuit du 23 au 24 octobre 2016. L’attaque attribuée à la secte islamiste Boko Haram a fait trois morts et six blessés qui ont été transférés dans les formations hospitalières pour des soins adéquats.

Selon un communiqué du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, diffusé lundi au journal de 13h de la radio publique, le premier attentat a eu lieu à Sandawadjiri. Une terroriste, accompagnée de deux autres, a déclenché sa charge après avoir constaté qu’elle était suivie par des membres du comité de vigilance. Elle a péri dans l’explosion et fait cinq blessés.

Ses congénères ont alors fondu dans la nuit, pour se retrouver à Waramide voisin où l’une des filles a activé sa ceinture d’explosifs. Bilan deux morts – dont la kamikaze – et un blessé.

Issa Tchiroma a indiqué qu’une battue est encore en cours en vue de retrouver la troisième terroriste qui s’est échapée.

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, présente ses « sincères condoléances » aux familles de la victime et « prompt rétablissement » au blessé.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé