Politique › Sécurité

Cameroun : trois morts dans une attaque à l’Ouest

Une nouvelle attaque à l'Ouest. journalducameroun.com
Encore trois morts à l’Ouest

Les assaillants venus de la région anglophone du Nord-Ouest ont fait une incursion dans un avant-poste de l’armée dimanche 14 août.

Le bilan avancé par les autorités administratives fait état de trois morts. « Un policier, un militaire et un conducteur de moto. Les assaillants ont emporté des armes. A ma connaissance, il n’y a  pas eu de victime de leur côté », a annoncé à l’Agence France presse le gouverneur de la région de l’Ouest Augustine Awa Fonka. L’attaque a eu lieu dabs un avant-poste de l’armée dans le village Kengwo situé non loin de limite entre la région de l’Ouest et la région du Nord-Ouest. Cette dernière, comme celle du Sud-Ouest est en proie à la crise sécuritaire depuis 2016.

Les séparatistes qui au départ combattaient pour l’indépendance de leur Etat « Ambazonie », se sont transformés en rebelles. Ils commettent aujourd’hui des actes qualifiés de terroristes par l’armée régulière à la laquelle ils font face, et le gouvernement. Leurs opérations jadis contenus dans la sphère des deux régions anglophones, s’étendent depuis quelque temps dans la région de l’Ouest voisine à la région du Nord-Ouest.

Ainsi, le 8 juin dernier, les assaillants venus du Nors-Ouest ont tué cinq gendarmes dans la région de l’Ouest. Ils ont attaqué le poste du Groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie nationale dans la localité de Kouoptamo. C’est dans le département du Noun, région de l’Ouest Cameroun. Ledit poste est situé entre Ngoketundjia dans la région du Nord-Ouest et Njitapon dans la région de l’Ouest.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé