› Société

Cameroun- Tuerie de Ngarbuh : les Eglises de Douala portent le deuil

A l’initiative de l’archevêque de Douala, ce 21 février est journée de prière pour les morts de Ngarbuh-Ntumbaw dans la région du Nord-ouest en proie à la crise anglophone.

Le gouvernement parle de cinq morts dans la tuerie de Ngarbuh dans le Nord-ouest. L’Onu pour sa part compte au moins 22 personnes décédées dans ce massacre. L’Eglise catholique, notamment le diocèse de Douala se montre sensible face au bilan humain. Ce 21 février est journée de prière dans les archidiocèses de Kumbo dans le Sud-ouest et à Douala dans le Littoral.

Monseigneur Samuel Kléda, l’archevêque de Douala a adressé une lettre à toute la communauté catholique de son diocèse. « En cette circonstance douloureuse, je vous invite chers fils et filles de de l’archidiocèse à vous joindre aux familles des victimes de la localité de Ngarbuh, et aux fidèles du diocèse de Kumbo pour une journée de prière, le vendredi 21 février 2020, dans l’ensemble de l’archidiocèse de Douala, afin que cesse toute forme de violence, et que revienne la paix véritable », souhaite-t-il.

Mgr Kléda ne manque pas d’interpeller le gouvernement sur sa responsabilité. « Je saisis l’occasion pour réaffirmer le caractère sacré de la vie humaine selon le dessin de Dieu, consigné dans le cinquième commandement : « Tu ne tueras pas » (Ex 20,13). Je condamne avec fermeté la violence sous toutes ses formes. A cet effet j’interpelle les pouvoirs publics, pour qu’ils exercent leur fonction fondamentale, celle de garantir la paix, par la pratique de la justice authentique et de la politique véritable. »


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé