Opinions › Tribune

Cameroun: Un ambassadeur contre le chef de l’Etat à Malabo, La comicodi interpelle le Minrex

Par Shanda Tonme, président de la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination

Monsieur le Ministre, La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination vous renouvelle ses compliments citoyens, et se fait un impérieux devoir, de porter à votre plus haute attention, les actes d’une exceptionnelle gravité posés depuis un certain temps par monsieur Mpouel Balla Lazare, ambassadeur du Cameroun en république de Guinée équatoriale. La dernière méprise en date qui est assimilée par l’ensemble du corps diplomatique sur place, par le président de la république de Guinée en personne, et par la communauté camerounaise, est survenue le jeudi 08 Août 2013. En effet alors que nos compatriotes à travers leur association, l’ASSOGECAM ( association générale des camerounais) avaient mobilisé près d’un millier de frères et soeurs pour accueillir la délégation camerounaise à l’aéroport, ils ont été déguerpis comme des malpropres sur les instructions de son Excellence monsieur l’Ambassadeur. Les policiers guinée on parlé de folie tout court. Il convient de rappeler que cette association regroupe dans sa direction, la quasi totalité des hauts fonctionnaires camerounais en poste dans les institutions de la CEMAC sur place. Le fait le plus marquant et le plus choquant, c’est que les camerounais du comité d’accueil, portaient tous des teeshirts à l’effigie du chef de l’Etat, et tenaient de petits drapeaux aux couleurs des deux pays. Les slogans sur les banderoles célébraient le chef de l’Etat pour les derniers succès diplomatiques, notamment la levée de la suspension de la FIFA, la libération des otages français, la tenue à Yaoundé du sommet international sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée avec l’obtention du siège. C’est une véritable déception au-delà de la simple incompréhension qui s’est installée dans la communauté camerounaise en Guinée équatoriale, et quelques langues dans la communauté diplomatique ne parlent plus que de folie de notre représentant. Le président Obiang Nguéma apprenant la nouvelle, se serait exclamé en ces termes: « mais est-ce possible de vouloir faire du mal ou d’humilier des citoyens portant l’effigie de leur président, mon ami et frère Paul Biya. Cet ambassadeur veut-il nous brouiller? En tout cas, je vais voir ça. S’il a des problèmes il va aller les régler ailleurs, pas ici ».

Si les autorités guinéennes sont excédés, c’est que l’ambassadeur abuse grossièrement de ses compatriotes et ne passe pas une semaine sans les humilier. Il n’y a pas longtemps, il a tout mis en oeuvre pour saboter la célébration de la fête du 20 mai par l’association qui avait fait les choses en grand, plus de quatre mille convives, des événements sportifs, des activités culturelles diverses. L’ambassadeur non content de refuser la salle, s’était fait absent, était allé ensuite faire pression auprès de la représentation de l’UNESCO pour que la salle ne soit pas donnée à l’association. Le haut diplomate avait pourtant approuvé quelques jours plus tôt, le programme et reçu la communication de circonstance qui lui réservait un honneur protocolaire digne de son rang. Mais puisqu’il a refusé également à tous ses collaborateurs d’y prendre part, en déclarant que toute personne qui y mettrait les pieds serait considérée comme un ennemi. Evidemment dès les jours suivants, chaque camerounais qui venait demander un service à l’ambassade devait d’abord dire si oui ou non, il avait pris part à la soirée de l’association. Si c’était oui, alors le service était refusé. Des mariages n’ont pas été célébrés, des actes de naissance n’ont pas été établis, et bien d’autres méchancetés insoutenables, indignes, inacceptables et gravissimes. Il convient de signaler, que les rapports avec les autorités du pays hôte sont en permanence empreints d’incompréhensions et de curiosités. Un jour l’ambassadeur demande aux autorités guinéennes de l’immigration, de ne délivrer les titres de résidence aux camerounais que sur présentation de la carte consulaire. IL va ensuite quadrupler les frais exigés pour la délivrance de la dite carte consulaire. Les autorités guinéennes après un temps, ont rejeté cette demande, la considération comme inappropriée, illégale au sens du droit international, et inacceptable selon tous les usages diplomatiques. IL n’appartient pas en effet, à une ambassade d’imposer à un pays hôte, les conditions d’accueil et de résidence des étrangers.

Mais où donc a été formé cet ambassadeur?
Les autres faits d’arme sont époustouflants. Toutes le enveloppes gracieusement offerts par le chef de l’Etat aux associations lors de ses visites, sont confisquées, détournées par l’ambassadeur. De nombreux frais d’actes n’ont aucune justification. Et comme s’il fallait aller plus loin en exportant notre maladie nationale, l’ambassadeur a tout essayé pour diviser les camerounais sur des bases tribales, mais il a complètement échoué. L’association a déjoué tous ses plans en cultivant la cohésion, la solidarité et une réelle ferveur patriotique. C’est peut-être le seul pays où la moindre délégation officielle venant du Cameroun, est accueillie avec foules, chaleur patriotique et honneurs fraternels. L’autre curiosité, c’est l’empressement de l’ambassadeur à faire expulser ses propres compatriotes. Chaque fois que les autorités guinéennes signalent un camerounais en difficulté, le haut diplomate sensé le défendre, n’a qu’une seule réponse: expulsez-le. Ce ne sont même plus les camerounais qui s’en plaignent, ce sont les autres missions diplomatiques qui se disent surpris et stupéfaits par cette attitude, au moment où chacune d’elles défend les siens avec fermeté, fougue et engagement.

Voilà, monsieur le Ministre, la photographie littérale et sommaire, d’un représentant de notre pays dans un autre pays voisin et ami. Lorsqu’un ambassadeur s’autorise de réprimer des nationaux rassemblés pour exprimer leur ferveur patriotique avec drapeaux et effigies du chef de l’Etat, il est raisonnablement permit de conclure que nous sommes en présence d’une haute trahison de nos intérêts nationaux. Ce haut fonctionnaire n’a pas ou plus sa place dans les arcanes stratégiques de l’outil diplomatique, et il n’est pas exagéré de lui demander pour qui il travaille. Cette dernière dérive est survenue, monsieur le Ministre, alors que vous vous trouviez à Malabo à la tête d’une importante délégation représentant le chef de l’Etat et comprenant en outre le ministre de la défense. Faudrait-il une autre opération épervier pour le corps diplomatique, au rythme où se pose des dérapages dans plusieurs de nos missions à l’étranger? C’est un scandale de trop, un scandale qui appelle des sanctions urgentes et immédiates, ou à défaut, des mesures conservatoires appropriées, efficaces, perceptibles et rassurantes. C’est, monsieur le Ministre, dans l’optique d’une défense globale de notre image sur la scène internationale, que la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination a éveillé ici votre plus haute attention. Elle vous en souhaite bonne compréhension et parfaite conscience de la substance des enjeux. De mémoire diplomatique, un ambassadeur qui pourchasse et humilie l’effigie du chef de l’Etat ne saurait demeurer en poste, parce qu’il est d’abord le représentant de ce dernier et parce qu’il est le premier porteur et protecteur de son image dans tous les sens du terme, et dans la substance de toutes les interprétations et démonstrations protocolaires.

Avec les assurances de notre fraternelle et conviviale considération patriotique./.

Shanda Tonme, président de la Comicodi
Journalducameroun.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut