Politique › Institutionnel

Cameroun: Un ambassadeur écroué à la prison centrale de Yaoundé

Jérôme Mendouga, ex ambassadeur du Cameroun aux Etats Unis a été placé sous mandat de dépôt

La nouvelle est tombée en fin d’après midi hier mercredi 15 avril 2009, alors que plusieurs yaoundéens vaquaient tranquillement à leurs occupations. Comme une trainée de poudre elle s’est rapidement propagée dans les différentes rédactions de la place. Gérôme Mendouga, ancien ambassadeur du Cameroun aux Etats unis vient d’être écroué à la prison centrale de Kodengui à Yaoundé, en provenance du parquet sous l’escorte des éléments de la police nationale. Jérôme Mendouga avait été nommé ambassadeur du Cameroun aux Etats Unis d’Amérique, le 23 juin 1994 par le président de la république, son excellence Paul Biya. En 2008, l’ancien chef de mission diplomatique du Cameroun aux Etats Unis avait été rappelé à Yaoundé, où il semblait mener une vie paisible, d’autant plus qu’il était présent dans des cérémonies officielles et parfois mondaines organisées dans la capitale.

En janvier 2009, lors de la cérémonie de présentation des v ux au ministre des relations extérieures, il avait même été décoré par le chef de ce département ministériel, Henri Eyebe Ayissi. Ce 15 avril l’ancien ambassadeur du Cameroun à Washington, ne s’imaginait pas qu’il allait être conduit à la prison centrale de Yaoundé. Depuis son retour au Cameroun Jérôme Mendouga avait été constamment convoqué au cabinet d’un juge d’instruction au palais de justice de Yaoundé. Même si les mobiles exacts de cette incarcération ne sont pas officiellement connus, tout porte à croire que cette arrestation est relative à la fameuse affaire Albatros, du nom de l’avion présidentiel que le chef de l’état avait sollicité pour ses déplacements en 2004.

Le dossier d’acquisition de cet appareil, on s’en souvient, avait été géré par l’ancien secrétaire général de la présidence de la république, Jean Marie Atangana Mebara, actuellement incarcéré à la même prison centrale de kodengui à Yaoundé. L’ancien ambassadeur du Cameroun à Washington avait été chargé par l’ancien SG de la présidence pour le suivi des travaux de remise à niveau du Boeing 767-200.IL avait déjà en 2003 effectué un voyage à Seattle au siège de Boeing afin d’avoir des propositions en vue de l’acquisition d’un appareil digne de ce nom pour une éventuelle location, puisque le chef de l’Etat avait sollicité un appareil à large rayons d’actions et de capacité en matière de fret et de passager. Gérôme Mendouga sera face à trois choix de propositions notamment un 757-200,deux 767-200. G. Mendouga prendra donc pris une part active à la signature du contrat de location de l’avion Présidentiel l’Albatros avec l’Us Bank national association. En 2004, il fera aussi partie de l’équipage de cet avion lors de sa livraison en direction du Cameroun. Mais il faut rappeler que le premier vol inaugural de cet avion avait failli couter la vie au président de la république et sa famille à cause d’un incident technique survenu en plein vol.

Certaines rumeurs avaient même fait état d’une tentative d’élimination du président de la république. L’affaire a finit par refaire surface avec le lancement de l’opération épervier, une vaste campagne mains propres qui vise à amener certains gestionnaires indélicats, des bandits à col blanc à rendre gorge pour reprendre les propres expressions du chef de l’état. Pour le cas de Jérôme Mendouga, l’affaire concernerait la distraction de 720.000 000 de francs CFA. L’arrestation de l’ancien ambassadeur Jérôme Mendouga, né le 15 août 1938 à Yaoundé intervient alors que le président Paul Biya est absent du pays. Aurait- il donné des consignes dans ce sens avant son départ? Si oui qui sera la prochaine victime de l’épervier?

Paul Biya, président du Cameroun
www.plusnews.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut