› Société

Cameroun : un ancien soldat appelle l’armée à ne pas réprimer la marche du 22 septembre

Etame Augustine Assong, présenté comme un déserteur, demande aux militaires de ne pas se tromper d’ennemi.

« Je m’adresse à toi, policier, gendarme qui se retrouvera en face du peuple. Je voudrais te dire cher camarade que ce peuple n’a rien contre toi. Ce peuple ne te demande rien. Ce peuple demande juste des comptes à ceux-là même à qui ils ont confié la gestion de la chose publique ». Ce conseil est de Etame Augustine Assong qui se présente comme « Le second maitre Diplômé du Centre d’instruction des élèves sous-officiers de Koutaba, deuxième promotion ».

Dans une vidéo devenue rapidement virale ce 18  septembre, le jeune soldat de la Marine nationale fait un réquisitoire contre les pratiques mafieuses et de corruption au sein de l’armée.

« Parmi les réclamations de ce peuple, toi-même tu t’y retrouves », conseille le jeune soldat, présenté plus tard comme un déserteur de l’armée par certains internautes.

De toute évidence remonté contre la hiérarchie militaire du Cameroun, Etame Augustine Assong défonce les magouilles des officiers et officiers supérieurs qui prennent 60 000 Fcfa des 90 000 Fcfa des primes de la troupe.

La vie du soldat camerounais est essentiellement liquidable », rappelle-t-il.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé