› Culture

Cameroun : un appel à contribution pour la construction du monument de Dikongue Pipa

Dikongue Pipa (c) Droits réservés

Le ministère des Arts et de la Culture sollicite les contributions de tous les Camerounais pour la construction d’un monument à la gloire du réalisateur camerounais Dikongue Pipa à Ouagadougou.

La jeune génération d’amateurs de cinéma ne connait pas assez Jean-Pierre Dikongue Pipa mais en 1976, ce réalisateur a porté haut les couleurs du Cameroun en remportant l’Etalon de Yennenga, le grand prix du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Cette distinction lui a été remise pour son long métrage intitulé Muna Moto. Cette histoire d’amour impossible entre deux jeunes a par ailleurs glané de nombreux autres trophées au cours de la même décennie : le Grand prix Georges Sadoul en 1975 et le Grand prix du Festival international du film de l’ensemble francophone à Genève en 1975.

Il n’existe pas de statue à la gloire de Jean-Pierre Dikongue Pipa, comme cela se fait d’ordinaire pour les autres étalons, sur la colonne des cinéastes à Ouagadougou. C’est cette situation à laquelle le Minac tente de remédier, à l’initiative de la maison de production Cordia Prod. La structure avait lancé un appel à projet en juin 2018 pour la construction dudit monument.

Le Minac sollicite les contributions de tous les Camerounais pour que cet ouvrage puisse être inauguré au lancement de la 26e édition du Fespaco, du 23 février au 02 mars.

 

 

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé