› Santé

Cameroun : un centre de dépistage de l’hépatite dans la région de l’Est

C’est le résultat d’une politique de décentralisation du testing de la maladie engagée par le ministère de la Santé publique, et qui vise à terme à doter chaque région du pays d’un centre de dépistage.

La région de l’Est est désormais dotée d’un centre de dépistage de l’hépatite. Celui-ci a été inauguré le 29 juillet à Bertoua, au sein de l’hôpital régional, au cours d’une cérémonie présidée par le professeur Louis Charles Njock, le Secrétaire général du ministère de la Santé publique.

Selon les données de ce ministère, le taux de contamination en hépatite B de la région de l’Est s’élève à 65%. Sur 100 personnes, entre 8 et 15 ont l’hépatite B et plus de la moitié de la population a déjà contracté l’hépatite D. D’où la nécessité, selon les responsables de la santé, de se faire dépister.

L’ouverture d’un centre de dépistage de l’hépatite dans la région de l’Est correspond au début de la semaine de lutte contre l’hépatite virale.

« Il est question de prendre en charge tous les cas d’hépatite sur le plan national. C’est un traitement onéreux, reconnait le professeur Hugette Nguele Meke, délégué régional de la Santé publique de l’Est. L’état a pris sur lui de financer ce traitement pour le rendre accessible à tous ».

Louis Charles Richard Njock, invite les populations, notamment les femmes enceintes à se dépister, parce qu’explique-t-il, « plutôt c’est dépisté, mieux c’est traité. Nous avons des résultats de plus de 90% sur le plan de la prise en charge ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé