› Santé

Cameroun : un « Collectif des médecins indignés » formé pour discuter de la baisse des salaires

Des médecins en plein service (Photo d'archives)

Une centaine de professionnels de la santé demandent un dialogue avec le gouvernement au sujet de « la baisse unilatérale et sans préavis des salaires » du mois de juillet.

Les médecins fonctionnaires ne décolèrent pas. Suite à la suppression  de la  prime de technicité (2400 FCFA) qu’ils percevaient depuis 2002, ils viennent de former un « Collectif des Médecins Indignés».

Ce regroupement d’une centaine de professionnels vise selon le Porte-parole du collectif,  le Dr Daniel Gams, à « dialoguer avec le Gouvernement dans l’objectif de trouver une solution commune ».

Selon les médecins, il se pose un problème de mauvaise interprétation des textes. Le collectif annonce qu’il a pris le conseil d’un collège d’avocats conduit par Me Assira Engoute Claude-Bernard « afin de présenter au gouvernement un recours gracieux dans un premier temps, sous réserve d’une action devant les juridictions compétentes ».

La mise sur pied de ce collectif, est le deuxième acte d’indignation des médecins. Avant cela, ils ont adressé le 27 juillet, une pétition en ligne au Chef de l’Etat Paul Biya.

Dans une interview accordée ce jour au poste national de la CRTV, Emile Ella Ngbwa, le directeur des Ressources humaines du ministère de la Santé publique a indiqué que  le service de la solde a simplement retiré le double emploi de la prime de technicité agent technique que recevaient les médecins fonctionnaires depuis 2002. Et donc qu’il n’y pas une baisse de salaires, mais régularisation d’une situation qui a anormalement durée.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé