› Eco et Business

Cameroun : un contrat commercial signé en faveur de la route Ebolowa-Akom-Kribi

La signature a eu lieu entre le ministère des Travaux Publics et ICM Ltd, l’entreprise en charge de la construction.

En 2021, Emmanuel Nganou Djoumessi, avait annoncé le début imminent des travaux de cet axe routier qui avait provoqué une manifestation publique violente des populations en octobre de la m Ces derniers sont allés jusqu’à barrer la voie publique pour exprimer leur colère, car depuis le choix du constructeur italien ICM-CMC en 2019, les travaux n’ont pas commencé.

« Parmi les projets qui vont démarrer en 2022, l’on peut notamment citer la construction de 381,5 km de routes et 150 ml d’ouvrages d’art, soit : la route Maroua-Bogo-Pouss (93 km) ; Ebolowa-Akom II–Kribi (179,6 km) ; Entrée Est de la ville de Douala (Phase II) : (38,9 km) ; Olounou-Oveng, y compris construction d’un pont de 150 ml sur le fleuve Kom, phase I de la route Olounou-Oveng-Frontière Gabon (70 km) », indiquait le Mintp.

Ce mercredi 23 mars 2022, les  deux parties ont paraphé l’accord qui autorisé le début des travaux. L’entreprise a promis de mettre tout en œuvre pour livrer ce chantier dans les délais impartis, une fois les travaux lancés d’ici le second semestre 2022.

Selon le site d’information Investir a Cameroun (octobre 2021), « pour construire la route Ebolowa-Akom II-Kribi, le gouvernement camerounais a attribué de gré à gré le marché 160 milliards de FCFA au premier trimestre 2019 ».

« Le coût global du projet serait de 168 milliards de FCFA (160 milliards pour les travaux proprement dits ; 6 milliards pour le Bureau d’études techniques et 2 milliards pour le contrôle géotechnique desdits travaux). Mais c’est le montant de 179,63 milliards de FCFA qui figure dans le rapport d’activités 2020 du ministère des Travaux publics ».


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé