Eco et Business › Tech

Cameroun: un Datacenter disponible pour stocker les données importantes des pays de l’Afrique centrale

Datacenter de Camtel, situé à Zamengoe dans la région du Centre

Lors de sa visite de cette infrastructure située à Zamengoue dans le département de la Lékié, le ministre Libom LI LIkeng a invité les administrations publiques et privées du Cameroun et de la sous-région à saisir une opportunité de conserver et sécuriser leurs données de travail.

Un nouveau Datacenter, sorte de magasin numérique de stockage les données des administrations publiques et privées. Des données sous forme de fichiers textes, images, sons, vidéos, d’applications etc.  Construit par la Cameroon télécommunications (Camtel), le Datacenter a reçu la première visite du ministre des Postes et télécommunications le 10 juillet dernier.

Situé à Zamengoue dans le département de la Lékié, région du Centre, ce Datacenter comme le plus important de la sous-région. « Il est le meilleur et le plus grand d’Afrique centrale (…) Véritable centre d’archivage numérique, appelé à héberger dans les conditions les plus idoines possible, les données sensibles de leurs diverses entités », indique le directeur général de Camtel,  Judith Yah Sunday Achidi.

Bâti sur une superficie de 3019 m2 constitué de 5 bâtiments de 1785 m2 de surface au sol, constitué d’une salle des serveurs de 400m2, de 03 transformateurs de 800 KVA, 04 groupes électrogènes de 1000 KVA, 40 000 litres de cuve de gasoil, un système de détection et de lutte contre les incendies, des caméras de surveillance et système de gestion des accès. Le nouveau Datacenter est équipé d’une salle de serveur de 400 m2 d’une capacité de 05 cuves soit 130 baies équipées de 07 baies de stockage d’une capacité de 2000 TB, 73 serveurs Huawei Fusion 2288H V5, 5586 CPU / 6880GB RAM et une salle de supervision de 08 positions de travail. Le tout sous un système automatisé de gestion d’énergie avec 400KW de puissance ondulée.

Pour le ministre des Postes et Télécommunications, il permet au Cameroun de satisfaire la demande montante en matière de stockages des datas. « Avec l’économie numérique on développe des choses, mais il y a des données importantes. Et la plupart sont hébergées à l’extérieur. Il y va de l’intérêt du Cameroun de stocker ses données à l’intérieur de son territoire pour garantir sa souveraineté. Ce Data center est construit sur la base des dernières technologies qui allient les équipements physiques, en même temps que le Cloud », se réjouit le ministre Minette Libom Li Likeng.

Elle invite les opérateurs locaux et même étrangers à s’en servir. « C’est une bonne nouvelle pour les nombreuses startups qui ont besoin de développer les applications, et sont butées à ce problème d’infrastructures de stockage. Je peux  dire avec assurance  aux administrations, aux investisseurs et autres opérateurs, qu’ils peuvent déployer les plateformes technologiques et les héberger à travers ce Datacenter qui est très grand ».

Sur volet sécuritaire, Lyeb Hyacinthe, chef du projet de ce Datacenter dont la construction a été lancée en 2017,  explique que : « pour éviter toute vulnérabilité, nous avons mis des systèmes de deux équipementiers différents qui sont mis l’un derrière l’autre. De manière à ce que nous soyons sûrs d’avoir la maitrise totale de la sécurité de nos informations ».

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé