Société › Faits divers

Cameroun : un élève du lycée technique de Sangmelima opère un braquage à l’aide d’une arme blanche

Braquage à l'arme blanche

Un apprenti braqueur de la classe de seconde STT médite sur son sort depuis ce mercredi 3 mars au commissariat de sécurité publique de Sangmelima. Et pour cause,  il s’est introduit dans le bureau de l’intendant du lycée technique avec une marchette avec pour objectif de dévaliser son coffre-fort.

L’affaire défraie la chronique dans le département du Dja et Lobo et même au-delà.   Dans une vidéo devenue virale, on voit un adolescent allongé sur le dos dans un bâtiment au milieu d’une foule curieuse et médusée. Sa tête rasée et couverte de sueur, son uniforme, couleur bleu ciel taché de boue et de poussière. Selon les témoignages, l’élève en classe de seconde STT vient d’être stoppé après avoir vidé les caisses de l’intendance de son établissement, le Lycée technique et scientifique de Sangmelima.

D’après le récit de la CRTV, la scène s’est déroulée autour de 10 heures, ce mercredi 3 mars. L’intendante est dans son bureau lorsque le jeune homme entre en trombe, machette au poing. La dame est sommée de donner tout l’argent en sa possession au risque de se faire charcuter. Paniquée, elle obtempère aussi tôt. Son bourreau s’empare du butin et prend la clé des champs. Quelque temps, l’intendante reprend ses esprits et sonne l’alerte. La chasse à l’homme est lancée. Les élèves de l’établissement rattrapent le présumé à quelques mètres du Lycée et lui infligent une bastonnade copieuse.

Le jeune homme est extirpé des mains de ses camarades déchainés par les responsables administratifs de l’établissement. Ramené dans l’enceinte du Lycée, il est remis à la police descendue sur les lieux. Le commissariat alerté étant aussitôt descendu sur les lieux et emmené l’infortuné menotté avec la tenue en lambeaux du fait de la violence des secours.  Selon un des censeurs du Lycée, le mis en cause avait déjà été entendu dans une affaire de drogue en milieu scolaire.

Un autre fait de délinquance en milieu scolaire dans les établissements de la région du Sud, après la vidéo obscène des élèves du Lycée de Kribi qui fait le tour des réseaux sociaux.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé