Société › Faits divers

Cameroun : un enfant, deux pères, deux actes de naissance

Un père et son enfant

Après avoir abandonné son fils à la naissance, il découvre 12 ans plus tard que son ex-copine a fait établir un autre acte de naissance à l’enfant dans lequel elle lui attribue un autre père. Le géniteur souhaite annuler les deux précédents actes jugés apocryphes.

Les faits sont rapportés par le journal Kalara. Gustave et Hortense dissimulent bien leurs sentiments. Tout au long du procès, ils se taquinaient lors de leurs prises de parole respectives. On pouvait s’apercevoir qu’ils sont encore amoureux l’un de l’autre.  Parents de Leonel, un garçon de douze ans, nos deux amoureux sont venus régulariser sa filiation.

C’est Gustave qui a introduit une enquête en annulation de deux actes de naissance, reconstitution d’acte de naissance et reconnaissance d’enfant devant le juge du Tribunal de premier degré de Yaoundé. «Je veux annuler les faux actes de naissance qu’on a établis à mon enfant, reconstituer un autre qui sera authentique et le reconnaitre», a-t-il déclaré au tribunal.

Que s’est-il passé pour qu’on en arrive là ? Pour la petite histoire, Gustave et Hortense ont été des amants. De leur idylle est né Leonel, aujourd’hui âgé de 12 ans et élève au cours élémentaire deuxième année (CM2). Après la naissance de l’enfant, le nom de Gustave a été inscrit dans l’acte de naissance de l’enfant à la place du père. Quelque temps après, ce dernier a abandonné mère et enfant. «Comme elle est jolie, je pensais qu’elle est frivole et que n’importe quel homme pouvait être le père de son enfant», a-t-il confié.

Transport judiciaire

Humiliée, rabaissée et déçue par le père de son fils, Hortense, qui n’avait que 20 ans à cette époque, a établi un autre acte de naissance à Leonel sans toutefois annuler le premier. Dans ce second document apparaît le nom d’une autre personne à la place du père de l’enfant. « Elle a retiré mon nom dans l’acte de naissance de mon fils pour mettre celui d’un autre homme que je ne connais pas ».

Après 11 ans d’absence dans la vie de Hortense, Gustave dit avoir découvert que les deux actes de naissance établis au profit de Leonel sont en réalité des faux. Il a présenté au tribunal un document intitulé Mon existence de souche que lui a délivré la mairie de Yaoundé IV.

A la question de savoir pourquoi l’enfant a deux actes de naissance et « deux pères », Hortense a déclaré au tribunal au tribunal qu’elle était troublée lorsque Gustave l’abandonne avec leur fils et a nié sa paternité. « Il a fui quand l’enfant est né. Ses proches lui ont dit que ce n’était pas lui le père, et que je suis une fille frivole. C’est Gustave le vrai père de mon enfant », a-t-elle déclaré.

Avant d’ajouter : « J’ai établi un second acte de naissance à l’enfant parce que le premier s’est avéré faux. N’ayant pas les moyens pour saisir le tribunal pour une reconstitution d’acte, je me suis permis d’en établir un autre. Je l’ai fait pour pouvoir inscrire mon garçon à l’école ».

Le tribunal a ordonné le transport judiciaire à la mairie de Yaoundé IV pour s’assurer que les deux actes de naissance établis au même endroit, n’ont pas de souche. En attendant, le dossier a été soumis à l’appréciation du ministère public.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé