› Société

Cameroun : un enseignant de 37 ans retrouvé mort

Un enseignant se suicide à l’Ouest
Les raison du suicide ne sont pas encore connues

Trois semaines après la rentrée scolaire, un seigneur de la craie a été retrouvé mort ce lundi 26 septembre 2022 dans la région de l’Ouest.

 

 

La nouvelle fait le tour de la toile depuis ce lundi matin. La confirmation est faite par Crtv Web, un média d’Etat. « Un enseignant de 37 ans s’est donné la mort par pendaison au quartier Houkaha dans l’arrondissement de Bafoussam premier. La découverte macabre a été faite ce lundi matin par une voisine qui a tout de suite alerté la brigade de gendarmerie de recherche de Bafoussam 1 qui a ouvert une enquête », peut-on lire sur la page Facebook du média en ligne.

Aucun autre détail de la personne décédée n’a été fourni. Si les informations des confrères parlent de la pendaison, les internautes recherchent les raisons ailleurs. Dubitatifs, certains réclament, disent-ils, la vraie version des faits. Ce décès rappelle à d’autres les conditions dans lesquels travaillent et vivent des enseignants au Cameroun.

Dans ce sens, même si le drame n’a aucun rapport avec ces tensions, l’enseignant de 37 ans se donne la mort dans un contexte précis. Les relations entre le gouvernement et certains professionnels de la craie viennent de traverser des tensions. Les enseignants ont observé au cours de l’année scolaire précédente une grève paralysant le système éducatif entre février et mars 2022. Les mesures pour satisfaire à leurs exigences sont en cours d’application au moment où le décès est constaté à Bafoussam 1er.

Cependant, les cas de suicide sont de plus en plus présents au Cameroun. Dans un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) datant de 2020, le nombre de cas a triplé en quatre ans. Le 10 septembre 2020, l’Oms estime de taux de suicide à 19,5 pour 100 000 habitants au Cameroun. Ces statistique situent le Cameroun dans le top 10 des pays africains ayant un taux de suicide le plus élevé entre 2016 et 2020. Avec les conditions de vie de plus en plus précaires en raison des crises multiformes, les chiffres pourraient aller plutôt grandissants.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé