Société › Faits divers

Cameroun : un faux conducteur de taxi au bord d’une condamnation

Un présumé agresseur plaide coupable devant le juge à Yaoundé Cameroun
Un faux conducteur de taxi en détention à la prison de Kodengui

Accusé pour avoir dépouillé ses passagers dans la capitale du Cameroun, sieur Ekobo Ebo est en détention à la prison de Kodengui depuis le 11 janvier 2021.

« Je plaide coupable pour les faits qui me sont reprochés », déclare Ekobo Ebo, à la suite de l’interrogation d’un juge à Yaoundé. Celui qui se faisait passer pour un conducteur de taxi aux yeux des passagers avant de se transformer en agresseur vient d’avouer ses frasques. Dans le box des accusés au cours d’une audience, l’accusé confirme ses aveux et sa culpabilité.

En effet, le jeune Ekobo utilisait un véhicule comme taxi pour transporter ses potentielles victimes. Le dernier forfait qui provoque son interpellation remonte en septembre 2020. Tel qu’il avait pris  l’habitude de la faire avec de son ami Fabrice Amougou en fuite, le conducteur a dépouillé deux dames au lieudit Madison, vers le quartier Mimboman à Yaoundé. Il a emporté deux téléphones portables, une montre, des lunettes médicales et une somme de 200 000 Fcfa, rapporte 237online.

Quelque temps après, il est tombé dans les filets des éléments de la brigade de Nlongkak. Tandis que son compagnon Amougou a pris la clé des champs, les forces de l’ordre l’ont conduit au poste. Les interrogations l’amènent pour la première fois à passer aux aveux d’abord à l’enquête préliminaire. Puis au cours de l’information judiciaire, le présumé malfrat avoue de nouveau les faits.

A l’issue de sa première comparution, il a été ramené en détention provisoire en attendant le dénouement de l’affaire pendante en justice. Son coaccusé est encore en cavale.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé