Société › Faits divers

Cameroun : un homme tente de violer sa fille dans un hôtel à Douala

Le père a été interpellé samedi au moment de quitter l’hôtel où il aurait essayé d’abuser de son enfant de 17 ans.

A l’arrivée de Cameroon tribune au Commissariat du 12ème arrondissement ce samedi 10 juillet vers 18h30, l’homme dont la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux est assis, en pleine conversation avec des connaissances venues lui rendre visite. Sa sérénité apparente ne laisse paraître aucune tendance au comportement déviant. Peu après, l’homme, un chef d’entreprise, est reconduit dans la cellule où il séjourne depuis quelques heures.

En effet, de sources policières, il est accusé d’avoir tenté de violer sa propre fille âgée de 17 ans. La scène s’est déroulée dans un établissement hôtelier du quartier Bonamoussadi (Douala V) où le suspect a conduit son enfant, et dans lequel ils auraient consommé de l’alcool.

A en croire les sources policières, ce n’était pas la première tentative. La fille avait essayé d’alerter ses tantes sur ce fait, sans que ces dernières n’accordent foi à ses dénonciations. Pour leur prouver ses dires, et faire prendre son père en flagrant délit, elle a informé lesdites tantes de son rendez-vous « amoureux » dans la soirée de jeudi 8 juillet à l’hôtel.

Le père va prendre une chambre et payer pour deux heures. Il aurait déclaré plus tard que c’était pour se soulager  d’un besoin pressant. «  Comment peut-on payer deux heures pour une chambre pour aller aux toilettes ? » s’interroge une source policière. Quoi qu’il en soit, les tantes de la fille vont faire irruption dans l’hôtel…

Notre confrère de Cameroon tribune apprendra par ailleurs que la jeune fille, mère d‘un enfant, détient deux actes de naissance. Elle ne résidait plus chez son géniteur, lequel l’aurait reconnu il y a juste quelques années. Elle serait partie de la maison paternelle à cause du harcèlement sexuel dont elle était victime. Son départ n’a pas refroidi les ardeurs du papa, qui a maintenu la pression

Côté police, on précise que les faits ne sont pas encore établis. «  Les enquêteurs nous permettront de faire la lumière sur cette affaire. Pour le moment, il va être transféré. Nous l’aurions déjà fait si c’était un jour ouvrable », a confié une source policière dimanche dernier.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé