Culture › Livres

Cameroun: Un livre ausculte l’opposition

L’opposition camerounaise au crible d’une radioscopie critique depuis l’avènement du multipartisme

Dans cet essai intitulé Cameroun, l’opposition en panne : autopsie critique et propositions de relance, Ahmadou SEHOU se livre à une analyse minutieuse de l’évolution des groupes et formations d’opposition au Cameroun entre les années 1990 et 2010. Avec une précision d’entomologiste, l’auteur examine la dynamique politique des partis d’opposition au Cameroun, ceci pour évaluer au moyen d’un certain nombre de constatations et d’investigations l’activité de ces entreprises politiques et leur place dans le processus sociopolitique de la démocratisation du champ social étatique camerounais. Le travail présenté par Ahmadou SEHOU est un travail d’histoire politique oscillant entre histoire immédiate de facture journalistique et histoire du présent de facture technique. Il correspond largement à un exercice combiné de description et de prescription effectué pour rendre compte et rendre raison de l’évolution des formations d’opposition dans l’espace politique national camerounais. L’auteur s’attache en effet à observer les ressorts concrets de l’activité politique des formations d’opposition engagées dans les jeux de pouvoir associés à la dynamique plus ou moins consistante de démocratisation de la société étatique camerounaise. Il est également question pour l’auteur de tirer des leçons normatives et prescriptives des analyses faites de la pratique politique effective des groupes d’opposition, de manière à suggérer des voies pragmatiques de reforme de ces entreprises impliquées et mobilisées dans le système institutionnel camerounais engagé avec plus ou moins de crédibilité dans un cheminement démocratique.

Le travail élaboré par Ahmadou SEHOU apparaît essentiellement comme une production intellectuelle à travers laquelle l’auteur mobilise de nombreuses données descriptives pour construire d’abord une phénoménologie de la vie des partis camerounais d’opposition, avant de présenter une analyse axiologique largement prospective et prescriptive des voies normatives de la reforme de ces formations d’opposition. En opérant de la sorte, l’auteur s’efforce de mettre en perspective historique la dynamique actionnelle et organisationnelle des partis politiques d’opposition au Cameroun. Parce qu’il privilégie l’analyse immédiate des données descriptives relatant l’évolution historique des formations politiques d’opposition, l’auteur n’est pas directement engagé dans une démarche purement politologique, attachée à l’examen des activités et pratiques de pouvoir et de leurs expressions sectorisées et spécialisées. C’est pourquoi ce travail correspond plutôt à une recherche intellectuelle conduite sur les pratiques politiques caractérisant la formation et l’évolution des formations d’opposition au Cameroun ; recherche qui n’en demeure pas moins intéressante en raison des observations et descriptions accumulées pour les politologues. Dans ce registre, Ahmadou SEHOU nous livre un travail riche et fouillé en observations ou en informations. L’essai rédigé par Ahmadou SEHOU se subdivise en trois parties bien structurées ; lesquelles parties présentent avec un grand sens logico-didactique, les articulations analytiques et empiriques du travail. La première partie est intitulée : « L’état des lieux : le contexte de naissance et le cadre d’évolution des partis politiques » (pp. 23-95). La deuxième partie est intitulée quant à elle : « Les problèmes de l’opposition politique camerounaise » (pp. 97-232). La troisième partie est intitulée pour ce qui est d’elle, comme suit : « Perspectives d’avenir : comment sortir de l’impasse actuelle ? »(pp. 233-349). Ces trois parties qui constituent le corps de l’ouvrage sont précédées d’une « Introduction générale » (pp. 17-21) et suivies d’une « Conclusion générale » (pp. 351-355).

Autour de ces trois articulations, l’auteur construit son analyse factuelle et normative de l’évolution des partis politiques d’opposition, les situant d’abord au moyen d’un « état des lieux » qui reconstruit l’écologie et la topologie politico-institutionnelle permettant de comprendre le leadership, l’organisation et la capacité électorale de ces formations d’opposition (1ère partie). Ensuite dans un registre plus lié à la praxéologie politique, l’auteur rend compte des contraintes, coûts et déficits qui soulignent les problèmes organisationnels et mobilisationnels que rencontrent ces formations d’opposition confrontées de ce fait à de fortes tensions internes (querelles de leadership, luttes internes, méconnaissance des instances, procédures et textes) et à de vives pressions externes (méconnaissance de l’espace politique national) (2ème partie). Enfin, l’auteur en appelle à une axiologie corrective et prescriptive pour permettre aux formations d’opposition de se libérer de l’impasse présente, par des reformes internes (organisationnelles) ou externes (inter-organisationnelles) (3ème partie).

Au final, à travers 21 chapitres, l’auteur livre son analyse de l’évolution des formations d’opposition camerounaises compte tenu du contexte et du cadre d’évolution, des problèmes d’organisation et d’action et de la nécessité d’améliorer les perspectives futures par des reformes correctrices. Le livre de M. Ahmadou SEHOU est un livre riche en observations et qui suggère d’utiles recommandations pour l’avenir. A travers cette uvre l’auteur met à la portée du grand public une synthèse empirique et pragmatique intéressante, un travail d’inspiration para-politologique centré sur des préoccupations pratiques, pédagogiques et citoyennes digne d’intérêt.

« Cameroun, l’opposition en panne : autopsie critique et propositions de relance » de Ahmadou Sehou
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé