Société › Société

Cameroun: un MA60 de Camair-Co interdit de vol

MA60 (c) Droits réservés

La directrice générale de l’Autorité aéronautique a saisi par voie de correspondance, le directeur général de Camair-Co au sujet d’un incident grave survenu à l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum devant entraîner la suppression des vols.

«Je suis au regret de vous demander de suspendre l’exploitation de l’avion jusqu’à la production de preuves de sa navigabilité. Au cas où des procédures adéquates ne seraient pas disponibles, l’avis motivé du constructeur est requis», écrit Paule Assoumou Koki, directrice générale de l’Autorité aéronautique civile du Cameroun.

La décision du 19 mars fait suite à un «incident grave» survenu sur l’avion de Camair-Co de type MA60 immatriculé TJ-QDA, le 10 mars 2019 à l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum (région de l’Ouest). D’où la demande des preuves de la navigabilité de l’avion en question.

En rappel, l’acquisition des deux MA60 (48 places chacun) par le Cameroun, avaient pour objectif de densifier le réseau domestique et même régional. Sauf que la fiabilité de ces avions de fabrication chinoise a fait l’objet d’une vive controverse. Livrés en avril 2015, les MA60 vont d’ailleurs rester cloués au sol jusqu’en janvier 2016.

Les vols inauguraux seront décidés par Egard Alain Mebe Ngo’o (écroué à Kondengui depuis le 8 mars dans le cadre de l’affaire MagForce), nouvellement nommé à la tête du ministère des Transports qui assurait, en son temps «pendant près de trois ans, le prototype qui avait été affecté au sein de l’armée de l’air fonctionnait de manière satisfaisante».

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé