› Culture

Cameroun : un marché pour les films de l ‘Afrique centrale ouvert à Yaoundé

MIFAC-Ecrans noirs 2022

Le Marché international du film de l’Afrique centrale installé au Musée national de Yaoundé facilité l’accès aux productions audiovisuelles.

C’est une aubaine qui se présente aux cinéastes et fans du septième art. Il s’agit d’un espace dédié à la promotion et la commercialisation des œuvres cinématographiques. Ce marché dénommé Marché international du film de l’Afrique centrale (Mifac) est organisé par l’Association Ecrans noirs; un festival qui promeut le cinéma africain. En marge donc de cet évènement, son délégué général, Bassek Ba Khobio a procédé à l’ouverture du Mifac le 3 octobre dernier au Musée national de Yaoundé.
Le Mifac selon les organisateurs est un espace unique en Afrique Centrale qui offre une visibilité et facilite l’accès aux acheteurs (diffuseurs et distributeurs), des meilleures productions cinématographiques et audiovisuelles de l’Afrique Centrale.
L‘Association Ecrans Noirs renseigne que le Marché du film d’Afrique centrale est ouvert aux films prêts à diffusion, libres de droits au moins sur certains territoires et créneaux, et aux projets en développement.
Par ailleurs, l’association indique que ce marché concerne essentiellement les productions/Projets des pays de la sous-région Afrique Centrale, zone CEEAC (Cameroun, Gabon, Congo, Centrafrique, Guinée Equatoriale, Tchad, République démocratique du Congo, Angola).
Il va ainsi permettre de rassembler plusieurs cinéastes pour discuter sur les productions cinématographiques, leurs contenus et les moyens de diffusion et de distribution adéquats à notre contexte.
Le Marché international du film de l’Afrique centrale s’inscrit dans le sillage de la tenue de la 26è éditions des Ecrans noirs qui a démarré le 01 octobre dernier. Cette année, le festival a pour thème, le cinéma dans tout son art.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé