Culture › Mode

Cameroun: Un musée d’art mobile pour enfants à Douala

Il a été installé ce 9 février 2012 par la fondation «L’Art à l’enfance» à l’école publique d’Akwa et séjournera dans cet établissement jusqu’au 17 mars 2012

Travaux de peinture à l’école publique d’Akwa
La cérémonie d’inauguration était présidée par le gouverneur de la région du Littoral. Francis Faï Yengo était accompagné de Bernard Okallia Bilaï et de Fritz Ntoné Ntoné, respectivement préfet du Wouri et délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud). C’est d’ailleurs ce dernier qui ouvre le bal des allocutions dans l’esplanade de cette école prise d’assaut par de nombreux élèves arborant tous un tee-shirt blanc. Le médecin est suivi par Dominique Lafont, le président de Bolloré Africa Logistics Afrique, qui intervient en tant que partenaire du projet du musée mobile. En effet, c’est le groupe Afrique de Vincent Bolloré, le magnat de la logistique dans le monde, qui soutient ce projet de musée mobile. Au cours de son intervention circonstancielle, le président de Bolloré Africa Logistics Afrique revient longuement sur les réalisations du volet social du groupe qui sont encore méconnues. Notre implication au Cameroun va au-delà de nos activités. Nous intervenons dans les principales villes du pays où nous organisons des tournois de football pour les jeunes, déroule Dominique Lafont. Le groupe du multimilliardaire Français a dans ce sillage entièrement repeint l’école publique d’Akwa et réalisé les travaux d’entretien.

Cinq semaines d’exposition
Un geste n’a pas laissé le gouverneur de la région du Littoral indifférent. Ce groupe multiplie des actions de développement durable dans notre pays. Il s’agit de l’organisation des tournois des jeunes, le sponsoring des lions indomptables, la remise des dons aux associations. Bolloré Africa Logistics est un grand acteur dans l’économie camerounaise, témoigne Francis Faï Yengo. C’est lui qui coupe le ruban, marquant l’ouverture solennelle de ce musée qui va occuper pendant cinq semaines les enfants des différents groupes de cette école. Tout comme le corps enseignant et administratif d’ailleurs. En dehors d’eux qui bénéficient du privilège de la proximité, les autres élèves de 8 ans des autres établissements primaires de la ville sont aussi concernés. Pour Fritz Ntoné Ntoné, ce musée est un «cadeau offert par Bolloré». Tout comme la rénovation de toute l’école créée en 1938, qui était déjà dans un état de décrépitude avancée.

Ouverture solennelle du musée mobile du Groupe Bolloré par le gouverneur du Littoral
Journalducameroun.com)/n

uvres artistiques modernes
L’idée du MuMo est de la fondation «L’Art à l’enfance» de la Française Ingrid Brochard. Le musée mobile installé dans un conteneur de 40 pieds est une véritable uvre d’art. Il a été imaginé par un grand architecte américain, Adam Kalkin et dessiné par l’artiste français Daniel Buren, créateur des colonnes au palais royal à Paris. Le MuMo présente des uvres artistiques modernes imaginées spécialement pour les enfants de 8 ans et pour le projet par des artistes contemporains de toutes les nationalités qui comptent parmi les plus grands. C’est la première étape africaine du musée mobile, précise Ingrid Brochard. L’idée du musée est d’aller à la rencontre des enfants, de manière à rendre l’art plus accessible, ajoute la fondatrice de «L’Art à l’enfance». Le projet original est soutenu entièrement par Bolloré Africa Logistics, dans le cadre de son volet social. Nous sommes heureux de pouvoir partager ce moment avec les élèves de cette prestigieuse école publique d’Akwa, avoue Dominique Lafont. Un projet généreux porteur d’ouverture au monde et aux valeurs que sont le respect de l’autre, la sensibilité à l’autre, la découverte de l’altérité, en un mot le sens du partage. Toute chose qui fonde la fraternité humaine philosophe le Français.

Les élèves en rang pour visiter le musée mobile du groupe Bolloré
Journalducameroun.com)/n

Au Cameroun, le groupe Bolloré est connu pour ses activités de transport, de logistique, et travers ces deux partenariats public privés portuaire et ferroviaire que sont Douala international terminal (Dit) et Camrail. Le groupe Bolloré Africa Logistics Cameroun compte quatre grandes entités donc. Camrail, Dit, la Société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc) et Socopao. Nous sommes au Cameroun l’un des tout premiers employeurs privés du pays, avec près de 4000 salariés directs, se réjouit Dominique Lafont, qui informe que l’implication du groupe va au-delà des activités traditionnelles. C’est ce qui explique son intervention dans le projet MuMo.

Dominique Lafont, président groupe Bolloré africa Logistics
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé