› Santé

Cameroun : un plan de 114 milliards FCFA pour résorber le déficit d’oxygène dans les hôpitaux

Patient sous oxygène
Le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie a validé le 22 septembre à Yaoundé le PSNOM ( Plan  national de mise à disposition de l’oxygène médical).

Sur 27 hôpitaux de référence, seuls trois ( tous à Yaoundé ), possèdent une centrale d’oxygène, 42% et 51% des hôpitaux de district disposent d’une bouteille d’oxygène ou de concentrateurs. « Une situation qui inquiète surtout que le pays se prépare à une éventuelle troisième vague avec une probable circulation du variant Delta tant redouté , du fait de sa sévérité qui induit une consommation plus accrue de l’oxygène » , affirme Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique.
D’où la nécessité d’une action rapide et conjointe. Le PSNOM de 114 milliards FCFA, pilonné par le ministère de la Santé publique se donne donc pour mission de résorber ce manque d’oxygène au Cameroun, pour l’instant présent et à venir, afin de réduire le nombre de décès liés à l’hypoxémie ( diminution de la quantité d’oxygène dans le sang) et l’hypoxie(insuffisance d’oxygène dans les tissus pour assurer les fonctions corporelles ).
Élaboré par un groupe technique d’experts du corps médical avec les partenaires du ministère de la Santé publique, ce plan rentre dans le cadre de la volonté du gouvernement de renforcer le système sanitaire camerounais et d’offrir aux Camerounais des soins de santé de qualité.
Il se propose d’installer et mettre en service des réservoirs d’oxygène (onze dans les prochains jours) dans les dix régions du pays, des centrales de production dans dix hôpitaux régionaux, d’améliorer la production en quantité et en qualité d’oxygène médical et de consommables et d’améliorer  l’accessibilité financière de l’oxygène médical dans les hôpitaux de District.
Il est à noter que 183 concentrateurs d’oxygène issus d’un don de l’Union européenne et de l’Organisation mondiale de la Santé, destinés aux 10 régions du Cameroun ont été remis au ministère de la Santé publique en juillet 2020. Ajoutés à 6000 écouvillons remis la même année, l’ensemble acquis sous financement ECHO (service de protection civile et d’aide humanitaire), était évalué 78 millions FCFA.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé