› Eco et Business

Cameroun: Un prêt de 40 milliards pour le renforcement de la fourniture de l’eau potable

C’est un prêt que l’Agence française de développement (Afd) a autorisé à la Camwater

La fourniture de l’eau potable au Cameroun sera désormais renforcée. L’Agence française de développement (Afd) a autorisé un crédit de 60 millions d’euros soit environ 40 milliards de Fcfa à la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater). C’était le 25 juin dernier au cours de son conseil d’administration. Ce crédit permettra à la réhabilitation des stations de traitement dans les villes d’Edéa, Bertoua et Ngaoundéré et à la réalisation des travaux de remise en service du complexe Mefou-Messa à Yaoundé.

Ce projet qui est annoncé pour le dernier trimestre 2010 vient combler le déficit criard en eau dans la cité capitale. Un soulagement pour les populations qui ont de plus en plus du mal à accéder à l’eau potable. C’est une initiative qui permettra également d’accroitre de 50 000 m3 par jour la production d’eau potable destinée à la ville de Yaoundé, ainsi qu’à améliorer la desserte dans trois villes secondaires.

Ce prêt direct à la Camwater est d’une durée de 15 ans. Il intervient un peu plus d’un mois après le crédit de 22 milliards de Fcfa accordé par la banque africaine de développement (BAD) au cours de ses assemblées annuelles qui se sont tenues le 14 mai 2009 à Dakar au Sénégal. Ces deux partenaires viennent ainsi rallonger la liste des partenaires au développement qui apporter un coup de pouce au Cameroun pour fourniture de l’eau potable. L’on peut citer entre autres Exim Bank China. C’est un partenaire qui a accordé un prêt de 11 milliards de Fcfa à la Camwater. Un prêt qui permet actuellement à la Camwater de réaliser actuellement une usine sur le fleuve Moungo qui permettra d’accroître de 50 000 m3 par jour, la production à destination de la ville de Douala. La Banque Mondiale a également accordé près de 31 milliards de Fcfa à la Camwater dans le cadre du projet de développement urbain et de l’eau potable (Pdue) ainsi qu’un don de 2,5 milliards de Fcfa destiné à la réalisation de 50 000 branchements subventionnés. L’on peut aussi citer des partenaires au développement tels que la Banque européenne d’investissements (Bei), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) etc., qui sont disposés à accompagner la Camwater dans l’accomplissement de son programme d’investissements évalué à 300 milliards de Fcfa au cours des dix prochaines années.

Autant d’appuis qui aideront la Camwater à atteindre rapidement les objectifs qu’elle s’est fixé pour l’année 2015. A savoir, porter le taux de la desserte en eau potable dans les grandes agglomérations à plus de 50%, dont 53% à Yaoundé et 54% à Douala.


www.carnets-voyage.com)/n
À LA UNE
Retour en haut