› Santé

Cameroun : un reportage de Nourane Foster sur France 24 lève le voile sur la dépigmentation

Après son passage sur la chaine d’information française, la députée du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale menace de fermer ses entreprise, chose qui n’émeut pas les internautes.

France 24 a diffusé un reportage sur l’un des produits de Nourane Foster, le « Collagène » le 09 août dernier. Il s’agit d’une boisson qui permet de s’éclaircir la peau. Le reportage est intitulé « Blanchir sa peau : un business juteux, mais dangereux »

Face à ce business qui est d’ailleurs très juteux dans un contexte camerounais où la peau blanche semble très prisée, les internautes sont montés au créneau. « Une députée qui vend des produits de dépigmentation, vraiment ce pays ». Des réactions comme celle-ci ont meublé la toile depuis le reportage de France 24.

Le ministère de la santé publique a été interpellé sur tous les médias sociaux en vue. Face à la polémique née du reportage de la France 24 sur la vente et l’utilisation des produits éclaircissants au Cameroun, le ministre de la santé a émis une première réaction. C’est sûr twitter que Dr Malachie Manaouda a déconseillé l’utilisation desdits produits.

« Sur ce reportage, il faut noter que les données scientifiques ne soutiennent ni les allégations marketing au sujet de produits à base de Glutathione, ni la garantie de sécurité de son usage « a fait remarquer le patron de la santé ». « Je déconseille vivement son utilisation et appelle à la réaction de l’ONPC et de la SCD (Société Camerounaise de Dermatologie, ndlr) », a conclu le membre du gouvernement.

En accusant France 24 d’avoir menti, la députée a annoncé hier 10 août via son compte Facebool la fermeture de ses entreprises après 10 ans d’expérience.

« 10 ans de rêve, 10 ans d’espérance, 10 ans d’innovations, 10 ans d’inspirations et de courage. Le chemin s’arrête ici. J’annonce officiellement la fermeture de toutes les Agences Nourishka au Cameroun. La cabale politico-médiatique a eu raison de nous. Merci à tous ceux qui auraient voulu au moins qu’on me permette de dire un mot. Merci aux milliers de clients. Ce fut une relation spéciale », a écrit Nourane Foster sur les réseaux sociaux.

Nourane Foster

Une sortie qui a suscité davantage d’indignation que de sympathie. « Elle a sorti le biscuit on a mangé, les greffes on a acheté, maintenant qu’on ne veut pas se blanchir la peau, elle menace de fermer ? Qu’elle ferme. De toute façon ce n’est pas une industrie. Zéro valeur ajoutée sur nos réels problèmes d’économies », a écrit une internaute.

Un autre de renchérir « Elle a sans doute commandé elle-même ce reportage, sans prévoir la réaction du Minsanté, elle veut juste jouer les victimes ». Pour encenser cette thèse un internaute affirme que, une des clientes dans ce reportage est la propre belle-mère de la députée.

Pour l’heure les leaders d’opinions demandent au ministère de la Santé de s’attaquer à toute l’industrie de la dépigmentation. Un phénomène qui sera cause de cancer, de l’hypertension etc selon les médecins.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé