Société › Société

Cameroun : un technicien de radio assassiné à sept coups de poignard

Un collaborateur de Eric Aimé NIAT assassiné à Bagangté, Ouest Cameroun. journaducameroun.com
Recueillement en famille suite au décès d’un proche (Droit Réservé).

Eric Kouagat, collaborateur du maire Eric Aimé Niat en service à la radio communale Bagangte a été retrouvé mort dans la nuit du 29 au 30 janvier 2022 au lieudit Club 407.

 

De sources sécuritaires, la victime a reçu sept coups de poignard aux yeux, au ventre, à la poitrine, avant de succomber. Selon les riverains, c’est aux environs de minuit que les assaillants commettent l’irréparable.

Au petit matin, une femme esseulée à la maison au moment des faits, témoigne l’avoir « entendu crier au secours », avant d’apercevoir « les motos quitter le lieu », le club 407, non loin de la résidence du défunt, où la victime a laissé ses jumelles âgées de 10 ans. Le sang et les tessons de bouteille de bière maculent la chaussée au lieu du forfait relatent nos confrères de Camer.be

Suite à cette scène de barbarie, le premier magistrat municipal de la ville ne cache pas sa désolation. « C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le décès, dans la nuit du samedi 29 janvier à Bagangté, de mon collaborateur Eric Kouagat et les images de sa dépouille qui circulent sur la toile sont effroyables », déplore Eric Aimé Niat. Le maire de Bagangté dans la région de l’Ouest présente ses condoléances à la famille.

L’homme politique prescrit une enquête aux fins d’interpeller « les auteurs de ce crime crapuleux ». Selon l’autorité municipale, cet acte « rallonge la liste des disparitions tragiques et insoutenables que nous enregistrons dans la commune ces derniers temps », révèle le fils du président du Sénat, nouveau maire de Bagagnté en fonction depuis le 30 juillet 2021.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé