Politique › Institutionnel

Cameroun: Une coopération fructueuse avec l’Arabie Saoudite

L’ambassadeur Amjad Bin Houssein Bin Abdel Hamid Boudeiway vient de quitter Yaoundé

La signature le 30 janvier 2009 à Yaoundé d’un accord de financement pour le bitumage d’un tronçon de la route Foumban -Tibati qui devra relier les régions de l’Ouest et de l’Adamaoua du Cameroun est l’un des signes forts de la coopération entre le Cameroun et l’Arabie Saoudite. Le premier tronçon va s’étendre de Foumban au Pont de Mape en passant par Manki et Magba. Il s’agit en fait de 65 km de route devant relier les parties méridionale et septentrionale du Cameroun, et rapprocher par ricochet le Cameroun de certains pays comme le Nigeria et le Kenya. Les travaux de bitumage de cet axe bénéficient de l’appui financier de l’Arabie Saoudite à travers le Fonds Saoudien de Développement à hauteur de 45 millions de Riyades saoudiens soit 6,04 milliards de francs CFA.

Cet accord de financement qui avait été paraphé côté Cameroun par le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, son Excellence Yaouba Abdoulaye, et côté Saoudien par le Directeur Général du Fonds Saoudien de Développement M .Youssef Al Bassam est à inscrire dans le carnet des réalisations Saoudiennes au Cameroun. Ce type d’accord est une marque de confiance et le signe d’une parfaite coopération entre les deux pays qui entretiennent depuis plusieurs années des rapports d’amitié et de partenariats dans divers secteurs tels que la culture, le commerce, le sport, l’agro-alimentaire, etc. La route Foumban -Tibati est une transafricaine par laquelle transitent plusieurs marchandises en partance ou en provenance des pays comme le Tchad, la République Centrafricaine, le Nigeria.

C’est donc un axe important en matière d’échanges entre le Cameroun et les pays limitrophes qui sont ses principaux clients. C’est également un véritable outil d’intégration sous -régionale qui devra faciliter la promotion des cultures locales. Il faut rappeler que la coopération entre ces deux pays existent depuis 1966.Parmi les signes majeurs de cette coopération, on peut citer le soutien financier pour la construction du construction du barrage hydroélectrique de Song- Loulou et du chemin de fer, le transcamerounais Eséka -Maloume, l’extension de l’université de N’Gaoundéré, le complexe islamique de Tsinga à Yaoundé qui avait remis officiellement au Cameroun le 19 juin 1997.Il faut aussi ajouter le geste de c ur du Roi d’Arabie Saoudite pour la prise en charge des frais d’opération en 2007 des bébés siamois Camerounais Heinbom et Shevoboh âgés de 13 mois et opérés avec succès en Arabie Saoudite le 21 avril 2007.

L’Arabie Saoudite à travers le Fonds Saoudien de Développement continuera à soutenir le Cameroun .selon son Directeur Général, Youssef Al Bassam, sa participation aux projets de développement au Cameroun s’élève à près de 23,90 milliards de francs CFA. L’Ambassadeur d’Arabie Saoudite arrivé en fin de séjour au Cameroun a été reçu au palais de l’Unité par le Président de la République son excellence Paul Biya le 29 juin 2009.Son excellence Amjad Bin Houssein Bin Abdel Hamid Boudeiway venu faire ses adieux au Président Camerounais a reçu comme cadeau d’adieu un Objet d’art camerounais, offert par le chef de l’état de l’état Paul Biya.


jou)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut