› Eco et Business

Cameroun: Une coopération laitière fructueuse avec Israël

Les producteurs Camerounais viennent de participer au forum Agritech 2009

Une délégation de 28 Camerounais vient de séjourner en Israël où elle a pris part à un séminaire de formation relatif à la production laitière. La délégation Camerounaise était conduite par Sylvain Blaise Ebodé, Directeur du Développement des productions et des industries animales au Ministère de l’Elevage ,des pêches et des Industries animales(MINEPIA).Ce séjour a également permis aux producteurs Camerounais de prendre une part active au salon Agritech 2009 qui s’est tenu à Tel Aviv au cour du mois de Mai dernier. A travers ce voyage, le Ministère Camerounais en charge de l’Elevage des pêches et industries animales, a eu la volonté de cerner de manière efficiente la méthodologie utilisée par le secteur laitier Israélien qui on se rappelle était presque identique au secteur Camerounais, dans les années 60. Le secteur laitier Israélien est actuellement classé numéro un dans le monde avec une production annuelle de lait par vache évaluée à 11.500 litres de lait.

Les producteurs Camerounais ont ainsi mis à profit ce séjour Israélien pour parfaire leur savoir faire dans ce domaine quand on sait que le Cameroun a un système de production laitier très faible. Les Camerounais se sont ainsi appropriés les techniques modernes de production laitière, telles que l’insémination artificielle, l’alimentation du bétail, les soins vétérinaires, les coopératives. Ce séjour leur a aussi permis de s’acheter du matériel d’élevage adapté aux conditions Camerounaises. Par ailleurs, des accords de partenariat ont été signés avec les producteurs Israéliens pour des missions de formations au profit des éleveurs Camerounais dans le domaine de la production de Bio gaz, de fromage, de Yaourt de l’utilisation de l’énergie solaire.

Le gouvernement Israélien voudrait donc accompagner le Cameroun dans la stratégie de développement du secteur de l’élevage et des pêches au travers d’une formation spécifiquement orientée vers les opérateurs privés et des conditions climatiques d’Israël quasiment similaire à celles du Cameroun. Les deux Pays ont des similitudes au niveau du climat, désertique et semi désertique dans les zones de production du lait. Il faut rappeler que la filière laitière Camerounaise fait face à d’énormes difficultés, liées à l’approvisionnement en intrants notamment les aliments ,les médicaments qui coûtent chers .Néanmoins, depuis une dizaine d’années, on note une amélioration de la qualité et de la quantité de lait produit grâce aux croisements effectués avec des Holstein et à l’encadrement du Ministère de l’Elevage, des pêches et industries animales à travers le projet Small Holden Dairy Développement Project(SDD) et Heifer Project international.

En termes de perspectives, le ministre de l’élevage des pêches et industries animales, Aboubacar Sarky, a ordonné la mise sur pied d’un grand projet laitier qui permettra de soutenir la filière au Cameroun. C’est un projet qui sera financé par l’Union Européenne. Il permettra aux producteurs laitiers de régler toutes sortes de difficultés liées à l’organisation, la gestion des exploitations, des cultures de plantes fourragères, des soins vétérinaires, de transformation et de commercialisation. En rappel, on estime aujourd’hui à 16 milliards de Francs CFA la valeur annuelle des importations de lait et des produits dérivés au Cameroun.


blog2b.hosting.dotgee.net)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut