Politique › Institutionnel

Cameroun : une école pour former les cadres des mairies

Cameroun : le Port Autonome de Limbe, promesse (toujours) non tenue de Paul Biya
S.E. Paul-Biya

Un  décret du  chef de l’Etat Paul Biya signé ce 3 mars 2020, crée la « National school of local administration » dont le siège sera basé à Buea dans la région du Sud-ouest.

La « National school of local administration  (NASLA)», établissement public à caractère administratif et professionnel. Créée par décret présidentiel le 3 mars 2020, elle a pour mission d’assurer la formation dans les domaines de l’administration locale,  conformément aux orientations définies par le gouvernement.

Le décret énonce que la NASLA sera administrée par un conseil d’administration et une direction générale nommée pour un mandat de trois ans renouvelable une fois. Ses  formations seront dispensées en trois cycles. Le cycle A destiné pour mouler des cadres supérieurs de l’administration locale,  le cycle B, pour former  des cadres moyens de l’administration locale, et le Cycle C destiné à produire  des agents spécialisés de l’administration locale.

La NASLA aura aussi pour rôle d’évaluer  avec les collectivités territoriales décentralisées, leurs établissements, syndicats ou regroupements, les besoins en formation dans l’administration locale, puis élaborer des plans de formation subséquente.

La National school of local administration  sera basée à Buea. Elle peut tout aussi  organiser ses activités sur l’ensemble du territoire national. Elle est placée sous la tutelle du ministère chargé des Collectivités territoriales décentralisées et sous la tutelle financière du ministère des Finances.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé