› Economie

Cameroun : une évaluation des ressources en eau en zones rurales lancée à Yaoundé

Fleuve Sanaga au lieu-dit Nachtigal
Elle a débuté ce  23 juillet 2021 au cours d’un atelier réunissant des experts. Ses retombées vont faciliter la préparation d’un programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieu rural.

 

L’on ignore le véritable taux d’accès à l’eau potable au Cameroun,  le  tableau de bord permettant d’assurer la planification et le contrôle des infrastructures en eau en milieu rural est inexistant, leur construction qui n’avait pas respecté les normes prescrites en matière de construction d’ouvrages hydrauliques ne s’est non plus  accompagné d’un suivi permanent. Ce sont là quelques constats que dressent le Comité chargé de l’étude et de la préparation d’un programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieu rural (Projet d’Etudes – MRU).

C’était ce 23 juillet 2021 au cours d’un atelier ouvert à Yaoundé, qui vise à évaluer les ressources en eau dans les zones rurales. Ledit atelier est préparatoire à la mise en œuvre du Projet d’Etudes – MRU. Il regroupe entre autres  les responsables du ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee) et  de l’Institut de recherches géologiques et minières (IRGM), qui joue le rôle de consultant.

«  L’étude que nous menons va maintenant permettre au gouvernement de choisir les bons investissements, de déterminer quels sont les points où la mise en œuvre de ce programme sera plus aisée. C’est pourquoi il faut d’abord une évaluation juste, efficiente, des ressources en eau dans les localités. Car, on ne peut mieux gérer que ce que l’on connait. il est question de donner des informations fiables en ce qui concerne les ressources en eau sur tout le territoire national, en terme de quantité, de qualité et de disponibilité saisonnière », explique le Dr Ntonga Jean Claude, chef du Centre de recherche de l’eau et du changement climatique.

Pour ce faire, annonce-t-il, l’évaluation inclura les techniques les plus modernes. « La nouvelle technologie va être associée en ce qui concerne l’évaluation des ressources. On va beaucoup utiliser les techniques d’imagerie spatiale, on prendra des images de la terre à partir des satellites qui vont faire une couverture en temps réel de l’évolution de la quantité et même de la qualité de l’eau ».

A noter que le projet d’étude et de préparation d’un programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement en milieu rural est co-financé par l’Etat du Cameroun et  la Banque africaine de développement (BAD). Sa réalisation complète va coûter environ 3 milliards 700 millions de FCFA.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé