Société › Société

Cameroun: Une laverie moderne bientôt à Yaoundé

C’est une initiative des laveurs et la communauté urbaine de Yaoundé

Les laveries sont des espaces aménagés pour le lavage des véhicules de toutes marques. A Yaoundé celles -ci se sont installées un peu partout dans une anarchie totale. Avant le déguerpissement des sauveteurs de l’avenue Kennedy à Yaoundé, une laverie de fortune s’était installée à cet endroit. Plusieurs automobilistes de la ville venaient ainsi s’offrir les services de ces laveurs qui se servaient des eaux parfois souillée du Mfoundi pour mener leur activité. D’autres laveries de fortune se sont aussi installées dans divers quartiers de la capitale au mépris de la règlementation. Le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé Gilbert Tsimi Evouna a donc voulu rompre avec ces habitudes qui n’honorent pas la capitale camerounaise.

Ainsi au lieu dit Vallée de la mort à côté de la voirie municipale, la communauté urbaine a permis l’installation d’une laverie moderne qui donnera non seulement de la valeur à ce secteur d’activités, mais aussi amener les automobilistes à nettoyer régulièrement leurs véhicules sans trop de peine. Il faut dire que cette initiative est également sortie des fond baptismaux grâce aux bons offices de l’association des laveurs de la voirie municipale, un regroupement présidé par Jules François Mbarga Bihina et qui compte actuellement une centaine de membres. Le travail ici commence à 6heures et s’achève autours de 18 heures. C’est une équipe constituée des jeunes gens dynamiques rompus à la tache et dont le souci majeur est de gagner leur pitance quotidienne par leur travail.

travail lui se déroule grâce aux outils tels que des sauts d’eau des serviettes, des éponges des brosses, du savon détergeant et des tuyaux dans certains cas. Les laveurs peuvent soit nettoyer uniquement l’extérieur du véhicule soit procéder à un lavage complet qui inclue aussi le nettoyage de l’intérieur du véhicule, des sièges de la malle arrière. Dans la nouvelle laverie, on peut observer des files de voitures surtout des taxis, dont les propriétaires profitent de la pause de midi pour nettoyer leurs véhicules. La laverie est constituée de quatre blocs dont les escaliers mènent à une source provenant du lac municipal. C’est aussi à ce moment que certains conducteurs de taxis se relaient les voitures jaunes avec d’autres conducteurs généralement appelés mercenaire ou attaquant. La plupart des conducteurs de taxis qui y amènent leurs véhicules, se disent satisfaits du travail abattu par cette équipe des laveurs bien organisés. Les prix varient d’ailleurs entre 500 francs CFA et 700 francs CFA ou un peu plus pour les véhicules de gros calibre affirme un laveur.

Cette activité qui se fait aussi un peu au bord de la route, a mobilisé un grand nombre de laveurs de la Capitale Camerounaise, après que la police ait contraint ceux qui exerçaient dans des espaces non adaptés pour ce type d’activités. Il faut dire qu’au regard de l’affluence observée à cet endroit, on peut affirmer que le métier nourrit son homme. C’est même la raison pour laquelle ces laveurs veulent professionnaliser leur métier afin qu’il devienne un emploi non pas à part mais un travail à part entière. Dans les prochains mois la laverie compte s’équiper des toilettes modernes, et un restaurant pour certainement rendre l’attente moins longue aux nombreux clients. Reste maintenant aux autres laveurs de la capitale de valoriser davantage leur métier, en y incluant une bonne dose du sérieux et d’honnêteté car il n’y a plus de sous métier surtout dans un pays comme le Cameroun, où le chômage et la pauvreté frappent encore bon nombre de citoyens.

Laverie à Yaoundé

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut