› Politique

Cameroun : une marche du RDPC interdite par le sous-préfet de Douala II

Des militants du Rdpc (c) droits réservés

Le parti au pouvoir entendait organiser une contre-manifestation à la marche programée du MRC, le 22 septembre, pour demander le départ du président Paul Biya.

Stoppé net dans son élan. Charles Elie Zang Zang, président de l’Organisation des jeunes du RDPC, (le parti au pouvoir) ne pourra pas tenir ses manifestations publiques dès le 22 septembre comme prévu.

« Il est interdit à compter de la date de signature de la présente décision et sur toute l’étendue du territoire de l’arrondissement de Douala II toute réunion et manifestation publiques programmées pour le 22 Septembre 2020 et même après par Sieur ZANG ZANG Charles Elie Président Section OJRDPC Wouri II et consorts du même bord politique ou de quelque autre formation politico – associative et même à titre personnel en faveur ou contre les institutions républicaines », a ordonné le sous-préfet Didier Bidja.

L’autorité administrative évoque comme raisons à cette interdiction : « action inopportune et absence de qualité pour maintenir l’ordre public ; violation des mesures réglementaires interdisant toute réunion ou manifestation publiques dans la Région du Littoral ; et Risque de troubles graves à l’ordre public ».

La section des jeunes du RDPC de Wouri II entendait organiser une contre-manifestation à celle décidée par le MRC de Maurice Kamto pour exiger le départ du président de la République Paul Biya.

Les autorités sont sur les dents depuis que le principal opposant au régime Yaoundé a annoncé des marches « géantes », le 22 septembre 2020 pour mettre fin au régime de Paul Biya.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé