› Economie

Cameroun : une Task force créée au Palais de l’Unité pour certains marchés de gré à gré

Le président Paul Biya (dr) et le ministre d'Etat Secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh.
Dans une correspondance signée du 7 septembre 2021,  adressée au ministre des Marché publics, l’on apprend que le chef de l’Etat s’approprie l’attribution de certaines commandes publiques.

Dorénavant, le ministre des Marchés publics, Ibrahim Talba Mala n’est plus autorisé à passer des marchés de gré à gré à partir de 5 milliards FCFA pour les prestations intellectuelles, 10 milliards FCFA pour le marché des fournitures, et 15 milliards FCFA pour Les marchés des travaux. Elle relève depuis le 7 septembre 2021 de la seule compétence du président de la République, Paul Biya.

C’est du moins ce qui ressort d’une lettre du ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh, adressée au ministre des Marché public au nom de Paul Biya. Le SGPR  souligne que le président prescrit « une application rigoureuse de ces aménagements, ainsi qu’un strict respect des critères de recours au gré à gré » tels que définis dans le décret portant Code des marchés publics.

Avec ce réaménagement, la présidence de la République s’octroie une autre prérogative dû au gouvernement. Après celles des marchés de la Coupe d’Afrique des nations de football, et de la lutte contre la pandémie du Coronavirus, pour lesquelles des Tasks force logées au palais ont été instituées.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé