Politique › Institutionnel

Cameroun: Une tentative d’évasion attribuée à Polycarpe Abah Abah

Selon une information difficile à confirmer, l’ancien ministre aurait tenté de s’évader alors qu’il bénéficiait d’une autorisation de sortie médicale

Une information a circulé vendredi 11 mai 2012 dans toute la ville de Yaoundé la capitale camerounaise, selon laquelle l’ex ministre des finances Polycarpe Abah Abah actuellement en détention dans la prison centrale de Kondengui dans le cadre de l’opération de lutte contre la corruption, aurait tenté de s’évader. Aucune version officielle de l’histoire n’est disponible, mais selon de nombreux commentaires et articles repris par certains médias, il est survenu un incident que les autorités ont pris avec un niveau élevé de sérieux. Abah Abah s’est retrouvé chez lui alors que sa sortie était autorisée pour une rencontre avec le dentiste. « Abah Abah a eu une permission d’absence en vue de rencontrer son médecin à la clinique adventiste de Yaoundé, accompagné de quatre gardiens de prison. Après ses soins, Abah Abah a demandé à ses accompagnateurs de passer par la maison pour qu’il prenne son repas, en raison de l’heure avancée de la journée, on n’aurait pas pu le lui apporter au pénitencier. Une fois sur place, alors que son épouse et une autre dame apprêtaient le paquet, des hommes cagoulés (il fait allusion aux forces de maintien de l’ordre, police ou gendarmerie) ont fait irruption dans le domicile. Ils ont récupéré le ministre et les quatre gardiens de prison qu’ils ont transporté par la suite dans une fourgonnette », explique maitre Nouga, son avocat selon des propos rapportés par de nombreux médias.

Bien que l’avocat du détenu trouve qu’il y a eu une certaine exagération dans la réaction, le gouvernement semble prendre au sérieux cette affaire. Dans un communiqué simple, on a appris à la radio nationale, que le régisseur de la prison centrale de Kondengui, avait été limogé et remplacé par Mbomo Tolinga, Administrateur Principal des Prisons. Le communiqué ne précise pas les raisons de ce remaniement particulier. A la prison centrale de Kondengui, on explique que la sortie de l’ex ministre était régulière et que l’autorisation avait suivi les procédures normales et été approuvée depuis le 04 mai. Aucune réaction officielle du gouvernement sur l’incident, mais toujours selon des sources médiatiques, Abah Abah et son escorte, auraient passé le weekend dans les locaux de la police judiciaire, pour des besoins d’enquête. Tentative d’évasion ou simple tentation de se sentir chez soi pour quelques instants ? Il est difficile de savoir exactement ce qui est arrivé. Mais pour certains observateurs, plus qu’excessive, la réaction a été immature. « Du moment qu’ils étaient au courant qu’il y a eu violation d’itinéraire, ils auraient pu le suivre jusqu’au bout pour voir ce qui se tramait. Même s’il y avait une tentative d’évasion, personne n’en saura rien et c’est dommage », commente François N, un ancien policier à la retraite. C’est la première fois qu’une tentative d’évasion est attribuée de manière aussi forte à un des détenus de l’opération épervier.

Polycarpe Abah Abah a t-il tenté de s’évader?


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé