Sport › Football

Cameroun: Union de Douala tenu en échec par Santos FC, 1-1.

Les raisons d’une victoire manquée à l’issue du match joué dimanche 19 avril

Dimanche, 19 avril 2009, au stade de la réunification de Bépanda, Union de Douala a été tenu en échec par Santos FC d’Angola (1-1), dans le cadre des 8é des finales aller de la coupe de la confédération. Pourtant, le club camerounais avait toutes les cartes en main, puisque c’est lui qui ouvre le score à la 27émn de jeu sur un penalty transformé par Charles Edoa, à la suite d’un accrochage sur Nguimbouss dans la surface de réparation angolaise. Quelques minutes plus tard, les joueurs camerounais croient à un hors jeu du capitaine angolais Joao Dos Santos, l’arbitre ne siffle pourtant pas, les nasaras kamakaïs restent cloués sur place comme des statuettes. Occasion pour Joao dont le centre depuis le flanc droit, trouve la tête son coéquipier Francisco Joao qui envoie directement la balle dans les filets. Le portier camerounais n’a vu que du feu sur cette belle action. Et on restera là jusqu’à la fin de cette rencontre, au grand dam de Union de Douala, qui a manqué là une belle occasion de prendre de l’avance en attendant la phase retour, prévue dans deux semaines en Angola. Qu’est ce qui n’a pas marché pour les verts – blancs ? C’est la question que nous avons posée à quelques acteurs.

Réactions

Match Union Vs Santos ce weekend à Douala
journalducameroun.com)/n

Union n’avait pas tout son effectif
Les enfants ont joués, mais avec un petit manque de confiance dont nous nous sommes attelés à rectifier à la pause, et au retour, il y a eu un changement. La preuve, nous avons pratiquement envahi l’adversaire, je ne sais pas s’il y a eu trois attaques de l’équipe adverse, nous avons pratiquement joués dans le camp adverse, mais il fallait le concret. Les derniers ballons ont été gâchés, les dernières passes, les derniers centres, en retrait qui n’aboutissaient pas, je crois que c’est là où nous avons pêché, et ce sur quoi nous allons nous atteler pour préparer le match retour. Nous avons aussi un autre problème, c’est celui des joueurs malades, par ce que nous n’avons vraiment pas récupéré nos joueurs. Alors, vous ne vous imaginez pas que cette défense par exemple, était une défense fabriquée de toute pièce, le stoppeur, c’est un milieu de terrain qu’on a ramené, le latéral droit, c’est un milieu de couloir qu’on a ramené aussi, vous devez comprendre que nous n’avons pas toutes les données de notre équipe. Tout en espérant que nous allons récupérer les malades, on va faire des efforts pour le match retour.

Emmanuel Ndoumbé Bosso, entraîneur d’Union de Douala
journalducameroun.com)/n

Tout est encore possible
Après ce match nul, il faut continuer à travailler la finition par ce que là, ce n’était pas très propre à ce niveau, malgré toutes les opportunités. Donc, on va continuer à travailler, il faudra absolument marquer un but là bas, pour pouvoir se qualifier. Vous savez, on a vu une équipe angolaise éliminée Canon de Yaoundé ici en champions league, vue la prestation de la formation de Santos FC d’Angola, tout est possible. Mais, ce n’est pas une foudre de guerre, je pense qu’ils sont toujours prenables. Si nos gars restent toujours lucides et déterminés, tout est encore possible.

Matin Ndtoungou Mpilé, commis par le ministère des sports auprès d’Union
journalducameroun.com)/n

Il y a eu un manque de concentration
Ce qui n’a pas marché, c’est surtout un manque de concentration. On ne s’est pas concentré à fond. Suite à une action, on s’est déconcentré, et ça a payé catch, c’est ça le football. On est fair-play, maintenant je dis, le score qu’on a fait ce dimanche, n’est pas un mauvais score, on a vu de quoi était capable l’adversaire et puis on va travailler pour ne pas être surpris au match retour. Sur la lenteur dans le rythme du jeu, ça dépend de la mise en place de l’action. On a pressé l’adversaire durant 25mn, et on a relâché pendant 5mn, c’est pendant ces 5mn que l’adversaire a profité de notre déconcentration pour inscrire le but d’égalisation. Je crois que le mieux pour nous aujourd’hui, avec le nul qu’on a fait, c’est de nous concentrer pour le match à venir.

Nguimbouss jean Frédérique, joueur d’Union de Douala
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut