Santé › Actualité

Cameroun: Vacances sans sida 2009, plus de 1800 séropositifs déclarés à la fin de la campagne

Ces chiffres ont été rendus public par le ministre de la jeunesse Adoum Garoua

Le but de l’opération cette année était assez clair : sensibiliser au moins quatre cent mille jeunes et réduire le taux de nouvelles infections. Au finish, le bilan bien que provisoire est encourageant, à en croire le ministre de la jeunesse Adoum Garoua qui a présidé mercredi 2 septembre à Yaoundé la cérémonie de clôture de la campagne 2009. De lui, l’on apprend que plus de 35 000 jeunes ont été dépistés et près de 1865 cas ont été déclarés séropositifs. 285 000 préservatifs féminins et 125 000 masculins ont également été distribués. Le ministre n’a pas manqué de féliciter les près de 500 jeunes pairs éducateurs mobilisés pour la circonstance à travers les dix régions du pays. Votre talent vous a permis de vous acquitter avec bonheur de la mission qui vous a été confiée. Nous sommes fiers de votre travail et les résultats sont le fruit de votre ardeur a déclaré le ministre, assurant que ces jeunes sont désormais considérés comme les ambassadeurs de la première dame du Cameroun Chantal BIYA dans sa lutte acharnée contre le sida au Cameroun et en Afrique. Le ministre a de ce fait exhorté ces jeunes à poursuivre la sensibilisation même en dehors des vacances.

L’édition 2009 de l’opération « Vacances sans sida »
Lancée le 06 août dernier, il a été question au cours de cette 7e édition de la campagne nationale de sensibilisation et de lutte contre le sida de sillonner les quartiers pour effectuer des tests anonymes et gratuits, avec pour objectif principal de faire prendre conscience et réduire le risque de contamination chez les jeunes élèves, étudiants et sans emploi. Ce à travers des causeries éducatives, des entretiens individuels et la distribution des matériels éducatifs. Lors de la cérémonie de ce mercredi, des attestations de participation à la campagne ont été remis aux pairs éducateurs, en plus des paquets scolaires. Une cérémonie marquée par la présence de quelques membres du gouvernement.

Au cours de la cérémonie de lancement au palais des congrès de Yaoundé le ministre de la santé publique André Mama Fouda avait déjà fait savoir qu’environ 33 millions de personnes sont infectées par le virus du sida dans le monde, et l’on retrouve près de 560 000 infectés au Cameroun pour un taux de prévalence de 5,3 pour cent.

Avancée de la recherche sur le sida dans notre pays
A la question de savoir ce qu’il en est du Vanivax, le Dr Achidi Ngu, médecin chercheur à la clinique de l’espoir à Yaoundé répond :le Vanivax est une immunothérapie qui stimule des réponses immunitaires et élimine les virus. Beaucoup de nos malades ont été traités, certains ne sont pas encore séroconvertis, donc pas encore séronégatifs mais la charge virale, c’est-à-dire le nombre de virus est indétectable et ils n’ont pas de symptômes. On continue les recherches avec certains partenaires, vu qu’il y a très souvent des problèmes financiers mais on fait avec ; le gouvernement aussi nous aide de temps en temps, même s’il pouvait faire plus que ce qu’il fait actuellement. En bref on arrive à gérer les problèmes du vih/sida. Et quand vous dites soignez le sida, moi je comprend par là éliminer le virus car ce que nous faisons. Actuellement les malades veulent à nouveau être séronégatifs. Pour certains c’est déjà le cas mais pour d’autres pas encore. On arrive tout de même à éliminer le virus et c’est ce que nous avons déjà fait pour 70 % de nos malades.


journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Retour en haut