› Politique

Cameroun : vie et mort de Paul Eric Kingue, le maire de Njombe-Penja

©Droits réservés.
Décédé à Douala ce 22 mars des suites de maladie, l’homme politique abandonne tous les combats qu’il a menés. Sa vie a connu un tournant malheureux depuis 2008, entre emprisonnements et remise en liberté.

Paul Eric Kingue est mort. La nouvelle arrive comme un cheveu dans la soupe de nombreuses personnes qui apprennent son décès au même moment que sa maladie. Des membres de sa famille indiquent que Paul Eric Kingue avaient été admis en situation d’urgence dans un hôpital de Douala.

Sa disparition ce 22 mars met fin aux nombreux combats qu’il a menés. En janvier 2019, Paul Eric Kingué est interpellé à Yaoundé  et passe huit mois  à la prison centrale de Kondengui,  suite à une série de manifestations initiée par son allié Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Les manifestations visaient à dénoncer le « Hold-Up électoral et  la « victoire »  du leader du MRC à l’élection présidentielle de 2018.

Sa première derrière les barreaux remonte en 2008, alors qu’il est maire de Njombe-Penja. Paul Eric est accusé d’avoir incité des jeunes à vandaliser  les édifices de l’entreprise française Plantation de haut Penja (PHP), durant des fameuses émeutes de la faim. Une procédure judiciaire est enclenchée contre ce titulaire d’une Licence en droit privé francophone. Ajouté à cela, l’Etat l’accuse de détournement de 4,5 millions de francs CFA destinés à la construction d’une addiction d’eau. La sentence du juge est la prison à perpétuité. Mais la Cours suprême annule cette sentence et Paul Éric Kingue retrouve la liberté.

Sorti de prison, il crée son parti politique : le Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau. En 2020 il est à nouveau candidat aux municipales et brigue un autre mandat. La preuve de sa popularité dans son arrondissement. Le  décès de l’homme de 55 ans est une perte pour sa commune, mas aussi pour l’espace politique dont il était un animateur


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé