Politique › Institutionnel

Cameroun: Visite de Le Drian et sortie de Paul Biya sur l’affaire Bolloré, timing parfait 

Affaire Bolloré: Un sujet au menu des échanges en Paul Biya et Le Drian? (c) Droits réservés

Alors que le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères est au Cameroun depuis hier 23 octobre, le Sgpr demande au Dg du Port autonome de Douala de surseoir à l’attribution du terminal à conteneurs à la société Terminal Investment Limited.

Les résultats de la visite de Yves Le Drian ne se sont pas faits attendre plus longtemps. En tout cas le timing semble parfait. Une correspondance du ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République (Sgpr) Ferdinand Ngoh Ngoh datée du 23 octobre, jour d’arrivée du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères instruit le Directeur général du Port autonome de Douala (Pad) de suspendre la finalisation du contrat avec l’entreprise Terminal Investment Limited (TIL). Société, adjudicataire provisoire du terminal à conteneurs de l’espace portuaire.

Le Sgpr invoque les procédures pendantes devant le tribunal administratif du Littoral, entre Bolloré et cette société au sujet du terminal à conteneurs. Une évocation des procédures judiciaires à ce moment alors même Douala International Terminal (Dit), filiale camerounaise de Bolloré, chef de fil du consortium du terminal à conteneurs du Pad depuis 2005, a saisi les tribunaux en début de l’année en cours. Ceci, juste après la publication de la liste des cinq sociétés préqualifiées pour l’exploitation du terminal à conteneurs, le 12 janvier 2019. Bolloré estimait injuste sa disqualification de la short-list des sociétés présélectionnées et espérait alors une annulation du processus de désignation du nouveau concessionnaire

A lire aussi: Terminal Investment Ltd s’empare du terminal à conteneurs du port de Douala

Le vœu de l’entreprise pourrait se réaliser. En août dernier, le tribunal avait pris une ordonnance en suspension du processus de désignation d’un nouveau concessionnaire sur cette place portuaire. Décision à laquelle le Pad a fait appel.

La présidence de la République vient donc de rappeler à l’ordre le Pad. Pourtant, le 16 septembre dernier le Pad annonçait dans un communiqué « Terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri: Terminal Investment Limited (TIL) est le nouvel opérateur » et indiquait par ailleurs que « les discussions de finalisation des termes du contrat de concession, ensemble des annexes, vont débuter sans délai, dans la perspective de l’entrée en service du nouvel exploitant dudit terminal le 1er janvier 2020.»

Au vu des tournures, le partenariat entre le Pad et l’entreprise suisse TIL pourrait ne pas aller plus loin. Le contrat avec Bolloré dans le cadre de la rénovation, la modernisation, l’exploitation et la maintenance du terminal à conteneurs du Pad s’achève en fin d’année 2019.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé