International › APA

Cameroun : vive tension entre la Ligue de football professionnel et le syndicat des clubs

La Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) et le Syndicat des clubs professionnels du Cameroun (SCPC) sont à couteaux tirés au sujet de la gestion du football camerounais, ce qui risque de provoquer le report du coup d’envoi du championnat de football d’élite prévu samedi prochain.Le syndicat des clubs exige avant le début du championnat 2018-2019, la tenue d’une assemblée générale de la Ligue.

Faisant le point lundi à la presse au terme d’une réunion du syndicat des clubs, le président de ce regroupement sportif Frank Happi a déclaré que « les membres ont exigé la tenue d’une assemblée générale de la Ligue de football professionnel avant le lancement de la saison déjà prévu pour le 26 janvier 2019 ».

En d’autres termes, « il faut mettre des structures ou un fonctionnement qui encadrent son fonctionnement. Il faut encadrer le fonctionnement financier, administratif », a-t-il précisé.

Une position qui a fait sortir le président de la LFPC Pierre Semengue de sa réserve, martelant sans ambages que « le Syndicat des clubs d’élite du Cameroun est illégal et ses décisions sont illégales ».

Un bras de fer qui risque de provoquer un autre report du lancement du championnat de football d’élite après ceux de novembre et de décembre derniers.

Pour le président de la Ligue, « la convocation des assemblées générales de la Ligue est réglée par les articles 27, 28 et 29 de nos statuts. Je ne comprends pas que des gens intelligents et même de haut niveau ne lisent même pas les textes. Est-ce que les textes le permettent ? Non », a-t-il tranché.

Visiblement décidé à ne rien céder, la LFPC a soutenu que « l’assemblée générale ordinaire est convoquée par le conseil d’administration. La Ligue de par ses statuts a jusqu’au mois d’avril pour convoquer une assemblée générale. Nous sommes en janvier l’assemblée générale a été convoquée pour le 20 février. Nous sommes dans les délais », s’est-il voulu rassurant.

A cause des atermoiements au sein des instances footballistiques nationales, le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a décidé la semaine dernière que le championnat se jouerait cette année en deux poules de neuf clubs chacune, question de rattraper l’énorme retard au sujet du lancement du championnat national du football d’élite.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut