Personnalités › Diaspora

Cameroun: Viviane Etienne, une artiste pluridimensionnelle…

La chanteuse camerounaise basée à Montpellier est également chef d’entreprise

Viviane Etienne fait à coup sûr partie des artistes camerounais dont la valeur, l’aura, le prestige ont su transcender les frontières nationales. Sa beauté vocale, qui épouse sans anicroche sa beauté physique, fait de cette jeune artiste originaire du pays bassa, une véritable égérie de la chanson camerounaise. Viviane Etienne entame son projet musical dès son bas âge, dans les chorales. Ce sera pour elle le passage obligé pour parfaire sa voix, déjà captivante qui lui vaudra plus tard hommage, respect et admiration. En 2004, Vivi, comme l’appellent affectueusement ses fans se découvre aux yeux du monde avec sa toute première création artistique. L’album baptisé Dédé Tendresse, met en vitrine une artiste au talent prometteur qui aura à coup sûr son mot à dire dans le paysage musical camerounais et africain. Au Cameroun, DEDE TENDRESSE, chanson éponyme de cet opus fait un carton dans les radios camerounaises. Mais le succès de cette uvre s’impose comme une obligation de réussite pour Viviane Etienne qui va offrir à ses fans, en 2005 un Single lève-toi à travers lequel, la chanteuse camerounaise montrera au goût du jour son engagement musical.

Bien que dansant le tube invite l’Afrique et ses peuples vers plus de développement. En 2007, Viviane Etienne revient à nouveau au devant de la scène avec un nouvel album qui sortira officiellement en Europe en 2008. Mélodies d’amours opus de 10 titres, plane entre makossa High life, jazz, World music et le coupé décalé ivoirien le zouk love etc. La star camerounaise y chante en Français, anglais et surtout en bassa sa langue maternelle. La chanson gigolo vient encore conforter l’engagement musical de Viviane Etienne qui devient alors une figure emblématique de la musique afro féminine en Europe occidentale notamment la France, en Amérique et surtout en Afrique. Elle prépare d’ailleurs déjà un autre album qui pourra voir le jour vers la fin de l’année 2009.

Viviane Etienne
journalducameroun.com)/n

Née à Makak dans la région du Centre en 1974, mariée puis divorcée, Viviane Etienne est titulaire depuis juin 2006, d’un Master en Gestion des entreprises. Actuellement elle travaille comme gestionnaire d’un centre d’affaires dans l’Héraut(Montpellier) qui comprend outre ders hôtels, une agence immobilière et un château. Par ailleurs Viviane Etienne est Directrice d’une micro entreprise. Son amour du prochain et sa sensibilité aux problèmes de ses semblables, l’amène à lancer en 2004 en France, l’Association Solidarité Aide et Paix Internationale(ASAPI) une structure dans laquelle elle reverse 30% des revenus de ses productions artistiques. Son but, à travers la mise sur pied de cette association, est d’apporter son aide aux enfants déshérités d’Afrique. D’où la création par elle d’un Restaurant de la Solidarité à Yaoundé où les enfants déshérités reçoivent des repas complets. Elle voudrait en outre créer des ateliers spécialisés où les enfants de la rue devront se former aux petits métiers.

C’est d’ailleurs ce côté humanitaire qui lui a valu l’invitation le 04 avril 2009, à la soirée de gala pour les enfants victimes de VIH /Sida, de l’ulcère de Buruli, du paludisme et la tuberculose sous le haut parrainage de madame Simone Veil, Rama Yade et Claude Makelele. Généreuse, sympathique, altruiste, presque toujours à l’écoute et à l’aide du prochain, la maman de la petite Ivanne Nancy voudrait que tous les enfants déshérités aient la possibilité de s’instruire, qu’ils retrouvent la chaleur d’une famille, qu’ils puissent avoir un avenir, retrouvent le sourire et l’espoir de vivre et de s’inventer un nouveau-demain. Cette femme qui se dit exigeante envers elle -même et surtout possessive, est partagée dans ses moments cde loisir, à la musique, la danse les sorties en mer la réception des amis et la cuisine, surtout africaine car elle aime manger l’Ikok à la queue de b uf, crabe et poisson fumé accompagné des tubercules de manioc.

Depuis environ dix, elle est basée en France et explique ce choix :  » j’estime qu’on se met là où on trouve mieux : travail bien rémunéré, possibilités d’accroître ses potentialités, réaliser son rêve, etc. Oui, le rêve ! C’est dans ce sens que j’ai choisi vivre en France où j’ai achevé mes études, il y a quelques années, et où j’ai pu décrocher un bon job. Aussi, dans ce pays-là qui est loin d’être un mât de Cocagne, j’y ai trouvé certaines facilités techno-structurelles pour matérialiser et avancer avec la musique qui est ma passion, mieux, un violon d’Ingres. J’y travaille et ma famille y réside » Son souhait est de voir l’état s’impliquer dans le processus de redressement de la musique camerounaise. Viviane Etienne compte aussi se produire bientôt au Cameroun, pour communier avec ses fans de plus en plus nombreux. Elle demande aux jeunes qui veulent suivre son exemple de commencer par assurer les arrières et avoir foi en ce qu’on veut faire car c’est comme cela qu’on réussit. Ce n’est pas toujours facile mais avec la conviction, on y arrive.

Viviane Etienne
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut