Société › Société

Cameroun: Voici le plan de stationnement et de circulation du carrefour Ndokoti à Douala

Il a été élaboré par la Communauté urbaine de Douala pour fluidifier la circulation

De part son positionnement stratégique au c ur de la zone industrielle de Bassa à Douala, le carrefour Ndokoti est au centre des principaux pôles urbains générateurs de déplacements de biens et de personnes. Donnant sur huit voiries, Ndokoti devrait faire partir du paysage de la ville, voire du mobilier urbain. D’où, la préoccupation permanente de la communauté urbaine de Douala (Cud), ainsi que des autorités de la ville, sur la problématique de la fluidifié de la circulation au niveau de ce grand carrefour. Une préoccupation que la Cud estime qu’il est plus qu’urgent de trouver une solution efficace comme l’exige d’ailleurs, le constat fait sur place. En effet, Ndokoti égal encombrement excessif de la chaussée et autres trottoirs par des petites activités génératrices de revenus telles la vente des produits alimentaires parfois à même le sol. A côté, se trouvent les vendeurs de vêtements, chaussures,. qui occupent également la voie.

Difficile alors de circuler non en voiture mais aussi à pieds. L’embouteillage incroyable observé à ce carrefour, sort parfois de l’ordinaire, car les bouchons peuvent s’étendre sur plusieurs kilomètres. Non seulement cette situation fragilise, mieux dévalorise l’économie urbaine, mais cela favorise depuis plusieurs années, l’installation de l’insécurité. Nul besoin de rappeler que le carrefour est réputé comme un endroit où les pickpockets « ne blaguent pas » comme on dit au pays. Nombreux sont ceux qui gardent un triste souvenir de leur passage à cet endroit puisque les portes monnaies, les sacs. ont été arrachés suite à une inattention. La communauté urbaine de Douala entend désormais mettre le holà, et faire de Ndokoti un endroit où l’on peut circuler en toute sécurité. C’est dans cette optique que le délégué du gouvernement auprès de la Cud, Fritz Ntoné Ntoné a dévoilé il y a quelques jours, la stratégie élaborée par sa structure pour y parvenir.

Voici le plan de circulation à Ndokoti élaboré par la communauté
La Cud entend libérer la chaussée et les trottoirs, organiser le stationnement, les ruptures de charges et la circulation. Il est désormais question aussi d’habituer les usagers aux règles de bonne conduite, d’optimiser le rendement des infrastructures en place, et de pallier aux insuffisances de régulation de la circulation observées en ce moment. Bref, il est question d’améliorer les conditions de circulation à Ndokoti et de mobilité. Pour cela, la Cud demande à la population de respecter certaines consignes afin de favoriser l’applicabilité du plan de circulation adopté. Les habitants peuvent par exemple, emprunter la voie de contournement de Catéco pour tourner à droite en sortant de l’avenue Japoma, et celle de Socaver pour tourner à droite en sortant de la route de PK8.

Il est aussi recommandé de ne pas faire demi-tour avant les intersections, et de laisser la priorité à ceux qui sortent du carrefour. Il faut aussi circuler aux carrefours dans le sens giratoire, tout comme les automobilistes doivent dorénavant respecter les prescriptions de la signalisation et de l’agent de contrôle, en passant par le respect du code de la route tel que enseigné à l’auto école. Concernant le stationnement, la Cud demande aux particuliers de se ranger dans les parkings publics du palais de justice, du cimetière de Bassa, des PTT ou du marché dit « marché mondial » selon le sens de circulation. Les exploitants des minibus, taxis de ligne et de moto taxis, doivent se ranger dans les stations de transport collectif spécialisées qu’on retrouve tout le long de la clôture de la Socatur, devant PTT, face à la gare entre autre. Les taxis en transit doivent déposer rapidement les clients dans les emplacements d’urgence signalés. Les clients de la Socatur doivent se rendre à l’arrêt bus, situés vers les carrefours, indique la Cud.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut