Eco et Business › Energie

Cameroun : Yaoundé manque d’eau potable

Le lundi 5 septembre, Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Énergie, s’est rendu sur le site de la station qui dessert Yaoundé. Il demande à la société Camwater de relever le niveau de production.

Le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba a mené une visite de travail lundi 5 septembre à la station de production d’eau potable d’Akomnyada, pour « déceler les causes réelles du déficit observé et trouver des pistes de solutions ». En cause, une infrastructure « mal réalisée » et « mal conçue » selon Camwater.

« On a fait le diagnostic au fil de l’eau et nous avons bien constaté que les machines fonctionnent bien. Elles ont un bon débit et depuis le début de l’année, n’y a vraiment pas eu de problèmes majeurs parce qu’on a quand même pris comme période de référence de janvier à mai 2022 où on était à 130 000m3 d’eau produits par jour » a rassuré le ministre.

La station d’Akomnyada, destinée à alimenter la capitale politique du pays en eau potable, ne parvient qu’à produire entre 120 000 et 150 000 m3 d’eau par jour, sur les 300 000 initialement prévus. Le rapport de la Camwater notait déjà la défaillance du fonctionnement automatique des groupes électropompes de captage qui se manifeste par l’impossibilité de les commander à distance, outre les difficultés de supervision du fonctionnement des équipements à partir de la salle de contrôle.

Au sortir de la visite effectuée hier sur le site, Gaston Eloundou Essomba a instruit le top management de la CAMWATER, de relever sans délai le niveau de production à 130 000m3 et de veiller à la bonne qualité des réactifs qui garantissent un bon traitement de la source.

Il est par ailleurs question de, convoquer en urgence une session extraordinaire du conseil d’administration afin d’examiner toute la chaîne d’approvisionnement des produits. Car, la société liste de multiples dysfonctionnements et estime que la station a besoin d’être réhabilitée. Pourtant, la station construite il y a 37 ans, en 1985, a déjà été rénovée deux fois. Yaoundé est aussi alimentée par une autre station, celle sur la rivière de la Méfou, en banlieue ouest, mais ses capacités de traitement de l’eau sont faibles.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top