Personnalités › Diaspora

Un Camerounais accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat sénégalais

Rilke Ngongong a été arrêté le 25 juin à l’aéroport de Dakar en possession de faux dossiers et d’une somme de cinq millions de F. CFA. Pour se justifier, il a prétendu être  en voyage d’affaires. La Division des investigations criminelles du Sénégal soutient qu’il n’en est rien. L’affaire est devant la justice.

Les médias sénégalais le surnomment «la mule de Karim Wade». Rilke Ngongong était à la barre mardi, 04 juillet, dans le cadre de son procès pour «atteinte à la sûreté de l’Etat» et «blanchiment d’argent», une somme de 328 milliards de F. CFA environ.

Ces fonds, soulignent des médias sénégalais, ont été présentés comme nécessaires pour plusieurs supposés projets que Rilke Ndongong devait financer à travers des financements levés dans une banque européenne. Mais, soulignent les mêmes sources, les enquêteurs n’y voient qu’un prétexte pour injecter du cash au Sénégal, afin de financer des activités délictuelles contre le régime. Ils s’appuient sur le fait que ces projets sont portés par des sociétés offshore dont les bénéficiaires économiques restent difficiles à identifier.

L’arrestation de Rikle Ngongong remonte au dimanche 25 juin, à Dakar. L’homme ainsi identifié  s’est présenté aux agents de la douane en qualité d’hommes d’affaires quatari en mission au Sénégal pour le compte de la société «Qatar Investment Autority» (Qia). Mais il aurait été signalé bien avant son atterrissage. Ce qui a conduit ces agents à le soumettre à des fouilles. Un ordinateur, une clé USB, de nombreux dossiers et une somme de cinq millions de Francs CFA ont été retrouvés sur lui.

Contraint de s’expliquer, Rilke Ngongong, qui avait quatre autres passeports en sa possession – camerounaise, française ghanéenne et américaine –, a prétendu être entré au Sénégal pour rencontrer un contact. Il se fera passer pour un proche de Karim qu’il tentera de joindre sur Whatsapp sans succès.

L’analyse des fichiers se poursuit à la Division des investigations criminelles. Les résultats obtenus à ce jour, ont mis les enquêteurs sur la piste d’un présumé complice de Rilke Ngongong, un ingénieur financier vivant à Italie. Ce dernier est porté disparu.

L’identification de Rilke Ngongong se poursuit aussi. La représentation diplomatique du Qatar au Sénégal aurait été contactée pour confirmer la nationalité Qatarie du personnage.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé