Opinions › Tribune

Camerounais en détention: L’ODHPC sollicite l’intervention des autorités diplomatiques à Moscou

Par L’ODHPC

L’ODHPC sollicite l’intervention de l’ambassadeur du Cameroun en Russie afin de Sauver deux Camerounais en détention en AZERBAIJAN

Excellence Monsieur l’Ambassadeur, L’Organisation des Droits de l’Homme et de la Protection du Citoyen (ODHPC) est une Ong africaine basée à Douala, 3e étage de l’Immeuble «ancien ONCPB» à Bonanjo dont les missions consistent en la défense acharnée mais sans passion des droits humains sous toutes leurs formes avec tous les moyens juridiques possibles. Nous travaillons en synergie avec le gouvernement de la République.

Ces missions rentrent dans le cadre de la Résolution N°53/144 du 08 Mars 1999 de l’Assemblée Générale des Nations Unies, relative au Droit et la Responsabilité des Groupes et Organismes de la société civile:
-De promouvoir et de protéger les Droits de l’Homme et les libertés fondamentales reconnus par les États Membres dont le Cameroun.

C’est au regard de ses missions que, l’ODHPC vient d’être saisie par Madame Christine Marie Ngetmam, la famille des nommés Hongla Samuel et Mapout Louis Martial, qui sont aujourd’hui en détention à la Prion de Bakou-Azerbaijan.

En effet, ces deux jeunes camerounais actuellement détenus à la prison de Baku ils ont étaient interpellés courant février 2015 et écroués dans les geôles de ce pays dans des conditions probablement très difficiles.

Nous ne pouvons dire avec exactitude le motif de leur détention et leurs familles non plus; seules les Interventions des services diplomatiques et consulaires extérieurs du Cameroun peuvent bien nous renseigner.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que ces compatriotes n’ont aucun moyen de se défendre dans ce pays où ils sont étrangers et surtout eu égard au fait qu’ils sont des noirs originaires de l’Afrique subsaharienne.

C’est la raison pour laquelle, par l’entremise de notre ONG, la famille implore l’intervention des autorités diplomatiques du Cameroun à Moscou sous votre, houlette Monsieur l’Ambassadeur, à l’effet d’entrer par voie diplomatique en contact avec les autorités Azerbaijanaises pour avoir plus d’informations si possible, obtenir leur libération et leur rapatriement au bercail.

Leurs parents s’engagent à prendre en charge les frais y afférant et toutes informations venant de l’Ambassade nous obligeront.

Dans cette perspective, Excellence Monsieur l’Ambassadeur, vous voudrez bien instruire vos services compétents à l’effet d’ouvrir une enquête pour les besoins humanitaire de ces deux Camerounais à l’étranger et de faire ce qui est de votre ressort pour obtenir soit leur extradition pour qu’ils puissent faire face à leurs responsabilités devant les juridictions nationales ou se situer exactement de quoi on les reprochent.

Dans cette attente et vous en souhaitant bonne réception nous vous adressons, S.E Monsieur l’Ambassadeur, nos salutations hautement distinguées.
Pour l’ODHPC/Afrique


Droits réservés)/n

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé