Politique › Institutionnel

Camerounais enlevés: rumeurs sur des libérations

Des médias font fait état de la libération de 24 otages parmi les 80 personnes enlevées dimanche à l’Extrême Nord. Les villageois n’étaient pas encore en mesure de confirmer lundi

Une attaque attribuée à Boko Haram dimanche dans l’Extrême Nord, a abouti à l’enlèvement de 80 personnes, essentiellement des femmes et des enfants. La presse locale camerounaise fait également état, ce lundi, de trois à quatre Camerounais tués au cours de ce rapt survenu précisément à Mabass et Maksi, deux villages situés dans l’arrondissement de Mokolo, département du Mayo Tsanaga. Après le rapt, les ravisseurs se sont aussitôt repliés du côté du Nigéria, à travers le massif forestier qui sépare les deux pays dans cette région.

Ce lundi matin, 19 janvier, RFI faisait état de la libération de 24 otages. Interrogé par Journalducameroun.com, le coordonnateur de la rédaction de « L’oeil du Sahel », journal spécialisé sur l’actualité du Septentrion, a indiqué que cette information émanait d’une source policière mais que les villageois interrogés n’étaient pas encore en mesure de confirmer.

La Radio publique nationale a aussi évoqué, au cours du journal de la mi-journée, la libération d’une « vingtaine d’otages » par l’armée camerounaise, sans donner deq précisions sur le nombre exact ni sur les circonstances de cette « libération ». Elle a juste indiqué qu’une cinquantaine d’autres otages restent en captivité.


paulboursafaris.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé