Eco et Business › Agro-industrie

La campagne cacaoyère 2017/2018 s’ouvre au Cameroun

© Droits réservés

Les opérations de vente du cacao ont été lancées ce vendredi à Ntui, dans la région du Centre, alors que le secteur est menacé par la baisse des prix dudit produit.

La tendance baissière des prix du cacao se prolonge au Cameroun. Ce mois d’août, le kilogramme de ladite denrée se vend au prix moyen de 1024 francs CFA , avoir connu mieux en : septembre 2016 (1651 francs CFA), en octobre 2016 (1570 francs CFA), novembre 2016 (1471 francs CFA) et décembre 2016 (1339 francs CFA) derniers. C’est dans ce contexte que s’ouvre, ce vendredi 25 août, la campagne cacaoyère 2017/2018, sous la coordination du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga.

La nouvelle campagne présente de nouveaux enjeux pour le gouvernement camerounais dont l’objectif est d’atteindre une production nationale de 600 000 tonnes à l’horizon 2020. Il s’agit de protéger les producteurs afin d’«atténuer l’impact de cette contraction des cours sur le pouvoir d’achat des producteurs». Des mesures sont adoptées dans ce sens, à l’instar de la réduction de moitié de la redevance à l’exportation (qui est passée de 150 francs CFA à 75 francs CFA).

«Il est par ailleurs institué une prime de qualité, versée en fin de campagne, en faveur des producteurs ayant commercialisé un cacao reconnu comme tel. Cette prime vient s’ajouter à celles habituellement octroyées par les acheteurs/exportateurs», est-il indiqué dans une circulaire de Luc Magloire Mbarga datant du 24 août 2017.


En deuxième ressort, Luc Magloire Mbarga appelle les producteurs à pratiquer «systématiquement» les prix publiés par le Système d’information de la filière (sif), lesquels se situent ce vendredi entre 875 et 900 francs CFA.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut