Santé › Actualité

Campagne d’hôpitaux mobiles au Cameroun: Le soutien du secteur privé Japonais et Indien

Ranbaxy une firme pharmaceutique indienne annonce, avec le concours des japonais, cette campagne. Explications de son porte-parole

Monsieur Krishnan Ramaligan c’est quoi le concept de clinique mobile?
Une clinique mobile renvoie généralement à une voiture aménagée avec des équipements médicaux et hospitaliers, à l’effet de pouvoir offrir des services de santé appropriés à des personnes qui ne peuvent en bénéficier soit en raison de la pauvreté, soit en raison de la difficulté pour eux d’accéder à des centres de santé, en raison du manque d’infrastructures.

En avez-vous déjà discuté avec des autorités au Cameroun?
Avant de répondre à cette question, je tiens à préciser que nous allons fournir ce type de facilité déjà chez nous en Inde, grâce à la Ranbaxy Community Healthcare Soceity. Au niveau du Cameroun, nous pourrons agir à travers une organisation non gouvernementale, Plan Japon, qui fournira les services de notre initiative, grâce à l’acquisition de notre savoir faire et de notre expérience en matière de prestation de service de clinique mobile.

Quelles sont les maladies qui seront prises en compte en priorité?
En réalité l’objectif global de l’action est de réduire le taux de mortalité infantile et les facteurs de morbidité pour les femmes. Au Cameroun nous envisageons, au profit de nos partenaires, d’apporter nos services dans le sens de parvenir à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Ainsi le groupe pharmaceutique japonais Daiichi Sankyo, devrait contribuer à apporter aux femmes qui en auront besoin des soins appropriés. Mais d’un autre côté, il sera question de renforcer leurs habitudes à l’utilisation des eaux potables, le lavage des mains et les notions de salubrité générale, afin de permettre que ces personnes puissent éviter toutes les maladies qui sont causées par ces négligences.

Quand débute l’opération?
Nous avions prévu de débuter l’opération par le Cameroun durant ce mois de septembre, Pour la Tanzanie en octobre et en Inde on devrait lancer en novembre. Ces plans restent inchangés.

A hauteur de combien, en terme de finance, le Cameroun bénéficiera-t-il de ce projet?
L’enveloppe globale est de 200 millions de Yen japonais (environs 1 milliard deux cent millions de FCFA) pour cinq ans. Il m’est cependant difficile de donner des chiffres particuliers aux pays.

Quelles sont les régions du pays qui vont bénéficier de ces services?
Quatre régions ont été arrêtées au Cameroun, nous devrions avoir la liste finale des localités sous peu. En Tanzanie nous attaquerons par exemple les régions les plus marquées par la pauvreté et en Inde nous irons dans la partie du pays qui enregistre le plus fort taux de mortalité infantile et maternelle.

Ranbaxy est une firme pharmaceutique indienne
netmaxims.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé