› International

Campagne électorale: « Ne venez pas en Italie, ici c’est pire qu’au Burundi »

Le nouveau clip de campagne de la Ligue du Nord, mettant en scène des immigrés, fait polémique en Italie

La Ligue du Nord est prête à tout pour gagner des électeurs aux élections européennes. Son candidat lombardien Angelo Ciocca en témoigne avec son nouveau clip de campagne : « Ne venez pas en Italie, ici c’est pire qu’au Burundi ». Cinq immigrés de différentes nationalités y sont mis en scène, s’exprimant dans leur langue native et déconseillant à leurs compatriotes d’immigrer en Italie.

Le clip entre dans le vif du sujet dès la première intervention : on y voit un Angolais affirmer: «mes amis compatriotes, ne venez pas en Italie pour avoir faim». Il poursuit avec un autre immigré qui déclare que « c’est un pays qui traverse une grave crise, les choses vont plus depuis plusieurs années et les immigrés aussi le ressentent ». Ensuite, on nous explique que « immigrer clandestinement en Italie veut dire aller vers la misère et le désespoir » et que « l’Italie est avec la Grèce et l’Espagne un des pays les plus pauvres d’Europe ». L’avant-dernier des immigrés interviewé conclut par « donc ne vous illusionnez pas, de toute façon l’Italie ne peut plus rien offrir à personne, ne venez plus parce que vous serez condamnés à avoir faim ». Avant la touche finale apportée par Angelo Ciocca lui-même, le message est répété sous une autre forme : « j’en appelle à tous les africains ne payez pas les mafias parce que ce sont des assassins et s’il vous plait ne les payez pas ».

Le clip se finit avec une courte prestation d’Angelo Ciocca dans laquelle il demande aux Italiens leur vote pour « donner une réponse à l’immigration clandestine ». Un comble dans un clip xénophobe et raciste conçu pour être diffusé dans les pays d´origine des immigrants.

Lorsqu’il a été interrogé sur ce clip, le candidat a seulement précisé qu’il avait été tourné avec des immigrés réguliers et non des acteurs, qui ont reçu une rémunération de 50€ pour leur prestation. La vidéo leur enlève toute personnalité, les réduisant à leur pays d’origine : l’Angola, l’Inde, le Pakistan, le Sri Lanka et les pays arabes.

Dans un contexte d’essor des nationalismes et d’anti-européanisme, ce clip a une grande portée en Italie. D’autant plus que tous les citoyens sont sensibilisés à la question de l’immigration, qui est régulièrement traitée dans les médias. Pour l’heure, très peu de voix se sont élevées contre ce spot dans les médias italiens, mais les commentaires sont nombreux sur les réseaux sociaux et dans les médias internationaux.

Capture d’écran de la vidéo
Youtube)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé