Société › Faits divers

Can 2000 : Samuel Eto’o aurait « marabouté » Joseph Désiré Job

Bernard Tchoutang (à gauche) intervenant sur un plateau de Bein sport lors de la Can 2017. © Droits réservés

Bernard Tchoutang, ancien international camerounais de football, l’a laissé entendre au cours d’une interview diffusée mardi.

Invité mardi sur le plateau de l’émission « Le Vestiaire » diffusée la chaîne sur Sfr sport, Bernard Tchoutang, ancien international camerounais (1997-2001), a raconté une anecdote sur l’ambiance dans la tanière des Lions indomptables lors de la Coupe d’Afrique des nations 2000. Sans le dire formellement, l’ancien attaquant de l’équipe du Cameroun a laissé entendre que Samuel Eto’o aurait jeté un sort à Joseph Désiré Job, à l’époque, titulaire du groupe entraîné par Pierre Lechantre.

Bernard Tchoutang a révélé qu’au Ghana, à deux jours du début de la compétition, Joseph Désiré Job est tombé malade sans explication rationnelle. « On avait déjà fait trois matchs avec une équipe-type. Sur le côté, je jouais, en avant-centre on avait Patrick Mboma et Désiré Job. C’était l’équipe-type, tout le monde savait. Avant la compétition, Eto’o ne jouait pas. Alors, on arrive au Ghana à deux jours du tournoi. L’équipe-type est prête. On avait une dernière séance d’entraînement avant le début de la compétition. On avait un rituel. Chaque matin, quand on arrivait, avant le petit déjeuner, on attendait tous à la réception pour que tout le monde salue tout le monde, comme d’habitude. Eto’o est arrivé en dernier, il aimait bien ça. Alors, quand il arrive, il laisse une, deux, trois, quatre, cinq, six personnes qu’il ne salue pas. Il va directement saluer Job. Il lui prend la main et le salue…Après le petit déjeuner, on doit aller à l’entraînement, on est dans le bus, mais Job n’est pas là. On attend Job une demi-heure, mais Job est malade, il est dans son lit, il a mal au ventre, il fait une diarrhée », raconte Bernard Tchoutang.

L’ancien international camerounais raconte également que, sur un ton râleur, Patrick Mboma  a demandé à Samuel Eto’o ce qu’il a fait à Joseph Désiré Job, qui n’avait finalement pas disputé la compétition, tandis que Samuel Eto’o avait terminé meilleur buteur de la compétition.

« La haine est un sentiment qui ne peut exister que dans l’absence de toute intelligence. Bien qu’offusqué par de telles déclarations, je n’éprouve à ton égard que de la compassion, car, je réalise à cet instant, les dégâts que peuvent provoquer jalousie et aigreur. Il est de notoriété publique que ma vraie magie c’est le travail. Les fausses excuses, elles, sont le propre des faibles. Sache mon cher Bernard que tant qu’il y aura parmi nos représentants des personnes comme toi, prêtes à calomnier un « frère » pour épater la galerie, le respect que nous, africains, méritons et réclamons demeurera une utopie », a réagi Samuel Eto’o ce mercredi.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé