Sport › Football

CAN 2010: Le Cameroun bat la Zambie, 3-2, et se repositionne

Les Lions sont venus à bout des Chipolopolos avec beaucoup de peine

Après la défaite contre le Gabon, 0-1, lors de la première journée du groupe D, une victoire était impérative pour le Cameroun ce dimanche, 17 janvier face à la Zambie. Pari réussi pour les lions indomptables qui se sont imposés sur le fil, 3 buts contre 2, au terme d’un match à rebondissement. Dans le cadre de cette deuxième journée, Paul le Guen montre qu’il a retenu les leçons issues de la défaite face aux Panthères, en mettant sur le banc de touche Achille Webo. Stéphane Mbia fait parti du onze entrant tout comme Somen A Tchoyi. En début de la première mi-temps, Samuel Eto’o est d’avantage en pointe à l’attaque, Achille Emana anime le jeu offensif des tricolores, et sa frappe à la 3ème mn de jeu, vole certes très haut au dessus des cages du portier zambien. Sur le banc de touche, l’entraîneur des lions, Paul le Guen s’étonne d’ailleurs de cette frappe complètement ratée, mais le ton est donné. Cependant, les Zambiens ne comptent pas se résigner aussi facilement, et abordent le match sans complexe. A la 8ème min de jeu, Félix Katongo, joueur zambien sur le côté gauche effectue un centre en direction de la surface de réparation camerounaise. Rigobert Song panique, son coup de tête rebondi sur le gardien Kameni qui renvoi le tir, mais celui-ci atterrit directement dans les pieds du zambien Mulenga qui le renvoie directement dans les buts. La Zambie exulte, mais c’est sans compter sur le «fighting spirit» de l’équipe camerounaise qui va tenter de réagir à la 35ème min de jeu. La frappe de Jean II Makoun de son pied gauche, est le premier tir cadré du Cameroun en cette première partie, mais n’inquiète pas le portier zambien. Trois minutes plus tard, le gardien camerounais Idriss Carlos Kameni, réussi deux exploits successifs en repoussant les assauts offensifs des zambiens qui mènent toujours au score par 1-0. Et on restera d’ailleurs là au coup de sifflet de l’arbitre, qui renvoie les joueurs dans les vestiaires pour la mi-temps

Il fallait qu’Eto’o entre enfin en action pour justifier son rang de Lion dominant: le capitaine récupérait un centre de Tchoyi et enchaînait contrôle de la poitrine et frappe croisée (72e, 2-1).
Il n’avait jusqu’alors même pas attrapé le cadre, entre une frappe du gauche écrasée (19e) et un coup franc enroulé au-dessus de la barre (42e). Coup franc qui avait d’ailleurs occasionné une explication de gravure entre l’avant-centre et l’expériementé Geremi Njitap. L’égalisation zambienne sur penalty par Christopher Katongo (82e, 2-2) renvoyait les Lions à une mort clinique… tout juste évitée par Idrissou, entré en jeu après la pause et dont la tête sur un centre du très bon Geremi Njitap trompait Mweene, statique (86e, 3-2).

Du but zambien marqué à la 8e minute à l’égalisation heureuse, une heure plus tard des Camerounais, ceux-ci ont paru anémiés.
« On est tombé dans l’euphorie, on a attaqué à cinq ou six parce qu’on menait 1-0! », avait critiqué le sélectionneur de la Zambie Hervé Renard après le nul contre la Tunisie (1-1); cette fois, il n’a pas eu à déplorer de déconcentration ou de perdition tactique.
Au contraire: les Zambiens ont géré leur avantage, non sans jouer crânement leur jeu délié reposant sur une technique collective – comme en témoigne la double parade miraculeuse de Kameni, sur un coup franc puissant de Kalaba puis la reprise de C. Katongo.
Mais si un Lion blessé est dangereux, quand il est à l’article de la mort, il peut s’avérer impitoyable!

Eto’o en attaque
AFP)/n

Le lion rugi
On imagine aisément qu’à la pause, Paul Le Guen et ses adjoints ont dû rectifier les erreurs et élaborer une stratégie efficace dans le but de venir à bout de l’adversaire zambien. La preuve, Bedimo cède sa place à Binya et Idrissou prend celle de Mbia. Entrée une fois de plus en seconde période comme lors du match contre le Gabon, Idrissou apporte un peu d’agressivité sur le plan offensif. A la 66ème min, Geremi Sorel Njitap égalise grâce à un long centre mal attrapé par le portier zambien. Ce but a immédiatement un effet dopant sur les tricolores et trois minutes plus tard, le Cameroun prend l’avantage en inscrivant un second but signé du capitaine Samuel Eto’o, à la conclusion d’une belle démonstration technique de Somen A Tchoyi sur le côté droit, qui de l’intérieur et de l’extérieur du pied, a trompé la défense zambienne afin d’effectuer son centre. Mais la joie des lions n’est que de courte durée puisque la Zambie revient au score, 2-2, sur penalty transformé par Chris Katongo. Il faudra attendre la 86ème min de jeu pour que Idrissou, sur un centre de Njitap, marque d’un coup de tête, le but libérateur du Cameroun qui s’impose finalement sur le score de 3-2.

Sortez les calculettes
Cette victoire évite au Cameroun de plier bagages et lui permet de se relancer dans la course à la qualification pour les ¼ de finale de la compétition. Qualification qu’il faudra obligatoirement obtenir lors de la 3ème journée face à la Tunisie, tenue en échec dimanche, 17 janvier 2010 par le Gabon, 0-0. Mais les observateurs du football ont d’ores et déjà prévenus les supporters, il faut commencer à sortir les calculatrices, car «la dernière journée sera très serrée», conclu un technicien de football.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé