Sport › Football

CAN 2010: Mise au vert des Camerounais au Kenya

Les lions ont quitté le pays pour la préparation, et déjà de nombreuses préoccupations surgissent

Derniers réglages administratifs
Les nombreux supporters de la capitale camerounaise Yaoundé, s’attendaient comme d’habitude à un match de Gala des lions avant le départ. Une nouvelle façon de faire, assure Linus Pascal Fouda, le responsable de la communication du ministère des sports, rattaché à l’équipe nationale du Cameroun. En tout, treize joueurs sont arrivés par le vol de lundi dernier. Ce regroupement final de l’équipe nationale de football du Cameroun s’est effectué sous haute sécurité. Les autorités quant à elles ont parlé d’escale administrative. En provenance de Paris, le reste des joueurs sélectionnés par le Français Paul Le Guen ont retrouvé ceux déjà présents au Cameroun pour une séance de travail avec les autorités en charge du football. Il s’agit de Samuel Eto’o, André Bikey Amougou, Geremi Njitap, Landry Nguemo, Ndy Assembé, Eyong Enow, Henri Bedimo Nsamè, Idrissou Mohamadou, Idriss Carlos Kameni, Alexandre Song, Achille Webo, Achille Emana, Paul Alo’o Efoulou.

Le moral des lions au plus haut
L’équipe a affiché une certaine sérénité, et les derniers résultats autorisent beaucoup d’espoir chez de nombreux supporters. A la fin de la séance de travail, les joueurs sont sortis avec des enveloppes en main, 2 000 000 FCFA de prime, apprendra-t-on de sources autorisées. L’un des collaborateurs de l’entraîneur Paul Leguen s’est prononcé en affirmant que. «Le moral de l’équipe est bon, l’équipe reste assez concentrée, donc si tout se déroule bien, il n’y a pas de raison qu’on ne fasse pas une bonne compétition» a déclaré Yves Colleu. Pourtant la confiance affichée par les fans cache mal quelques interrogations. Sur les délais de la préparation, certaines voix se sont élevées pour dire qu’ils étaient courts. «Je vous réponds en disant tout simplement que la plupart des joueurs ont continué à évoluer dans leurs clubs respectifs. Ils ont continué à s’entraîner» affirme Paul Leguen, qui rajoute : «Vous savez, j’ai eu des demandes de la part des entraîneurs européens pour raccourcir encore la préparation. Je citerai la demande de l’Inter Milan, mais j’ai dit non parce qu’à un moment donné, il faut aussi se rassembler et faire quelques jours d’entraînement, je pense qu’on sera prêt le 13 Janvier prochain en Angola».

Premières critiques pour Paul Leguen
La non sélection ou la sélection de certains joueurs font elles aussi l’objet de polémique. Le retour de Mohamadou Idrissou l’un des attaquants de cette équipe étonne beaucoup d’observateurs, même s’ils choisissent de faire confiance à l’entraîneur. D’un autre côté, c’est la non sélection de Sébastien Bassong qui anime les commentaires. Ce dernier bien que titulaire à la défense de son équipe Tottenham (Championnat Anglais), n’a pas été retenu par le sélectionneur camerounais. En lieu et place, Rigobert Song assez critiqué pour certaines de ses récentes prestations avec l’équipe nationale revient. Selon des sources concordantes, la non venue de Bassong serait la cause du forfait d’Asso Benoît Ekotto son coéquipier de championnat. Faux ! rejette Paul Leguen. «On avait évoqué la possibilité qu’il ne soit pas convoqué. J’ai de bonnes relations avec Sébastien et je continue à suivre tout ce qu’il fait en club» affirme-i-il.

Joël Matip Forfait
Concernant Asso Ekotto, Paul Leguen s’est voulu clair. «Il est blessé. J’étais à Londres, je l’ai eu au téléphone, j’ai eu l’entraîneur ainsi que le médecin de Tottenham. Bref, j’ai fait mon métier normalement pour m’assurer de tout ce qu’il fallait. Vous savez, entre ce qui se dit, ce qui s’écrit et ce qui se passe réellement, il y a parfois un vrai décalage. Je respecte le métier des uns et des autres, ce qui compte pour moi, c’est ce qui est véritablement exact. Pour le cas Benoît Asso Ekotto, je sais comment ça s’est passé» a-t-il déclaré. C’est finalement en milieu d’après-midi, que les lions ont décollé pour Nairobi au Kenya. Une destination qui fait elle aussi polémique, autant que le fait que le capitaine Samuel Eto’o soit arrivé à l’aéroport dans une voiture privée qui l’a déposé au pied de l’avion. Ses coéquipiers étaient déjà arrivés par le bus des lions. Une équipe qui s’envole sans Joël Matip. La délégation camerounaise dépêchée en Allemagne n’a pas réussi à obtenir la libération du joueur. La procédure aurait débuté tard et les autorités camerounaises n’étaient pas prêtes à lui assurer l’accompagnement de professeurs spécialisés exigés par le lycée où il poursuit ses études. A la question de savoir si les lions peuvent perdre la CAN, Paul Leguen réponds « NON ! ». Les lions arriveront en Angola le 11 janvier prochain.


journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé